Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Sport

Le Canada « en transition », avec Piette mais sans Choinière

[ad_1]

« Oui, il y aura une période de transition. Mais pas maintenant. »




Selon Mauro Biello, il faudra encore attendre un peu avant d’introduire de nouveaux visages dans l’équipe canadienne et de les préparer pour la Coupe du monde 2026. C’est pourquoi Mathieu Choinière, Joel Waterman et d’autres candidats prometteurs n’ont pas été convoqués pour la « très importante » fenêtre internationale de novembre.

Samuel Piette est là. En effet, le Canada rivalisera, contre la Jamaïque à Kingston et Toronto les 17 et 21 novembre, non seulement pour sa place en demi-finale de la Ligue des Nations de la CONCACAF, mais aussi pour sa qualification à la Copa América, qui se tiendra à aux États-Unis à l’été 2024.

Ces matchs seront donc cruciaux. Et Biello estime qu’il aura besoin d’une équipe « qui a vécu ces moments-là, qui a de l’expérience dans ce type de match, avec cette pression de gagner ».

De plus, la fin de saison hâtive du CF Montréal a joué en défaveur de Choinière. L’entraîneur par intérim du Canada a choisi de partir avec le milieu de terrain Mark-Anthony Kaye, qui n’a pas connu une saison aussi colorée que celle du Québécois. Mais Kaye a le mérite d’être toujours actif et de disputer des matchs importants en séries éliminatoires avec le New England Revolution.

« Mathieu s’est blessé à la sortie du match au Japon, explique-t-il. Il n’a pas joué le dernier match avec Montréal. Et malheureusement, ils ont arrêté les entraînements collectifs. (…) Pour moi, c’était important de ne pas avoir trop de joueurs qui ne sont pas dans le rythme, qui n’ont pas joué depuis cinq, six semaines. »

« Cela ne veut pas dire que Mathieu ne sera plus là à l’avenir. C’est un joueur que nous suivons de très près. (…) Il y aura des opportunités pour lui l’année prochaine, c’est sûr. »

Le Canada « en transition », avec Piette mais sans Choinière

PHOTO DOMINICK GRAVEL, ARCHIVES LA PRESSE

Mathieu Choinière

« C’est un processus »

Les convocations de Kaye, Jonathan Osorio et Lucas Cavallini, notamment, ont fait réagir plusieurs personnes. Ces deux joueurs ont connu une année 2023 mouvementée, mais bénéficient toujours d’une convocation très convoitée. On est loin d’une révolution post-John Herdman, grognent les détracteurs sur les réseaux sociaux.

Milan Borjan en est un autre qui devra bientôt céder sa place à Maxime Crépeau ou Dayne St. Clair devant le filet canadien. Mais il garde aussi sa place ici. La fameuse « fraternité » qui a qualifié l’unifolié pour la Coupe du monde 2022, et qui s’est rendue au Qatar, aura donc encore son mot à dire dans la réussite des Reds.

«Nous sommes dans une situation de transition délicate», souligne Biello. Les transitions se font progressivement. Vous ne pouvez pas simplement éliminer un joueur en disant qu’il est trop vieux ou trop jeune. Durant cette période, les jeunes doivent prouver qu’ils sont meilleurs et prêts à assumer ce rôle. C’est un processus. »

Biello dit qu’il se « concentre » principalement sur ces matchs aller-retour en quarts de finale de la Ligue des Nations. Le Canada accédera aux demi-finales – et à la Copa América – s’il gagne au total de buts après les deux matches.

Ensuite, et si Biello est confirmé à son poste en 2024, les expérimentations viendront.

Mais pour l’instant, le coach a accès à une formation saine et complète. Il pourra même compter sur le retour de Stephen Eustáquio, son atout au milieu de terrain qui vit de très bons moments avec le FC Porto. Eustáquio avait raté de peu le rallye au Japon, blessé. L’ailier rapide Tajon Buchanan sera également de la partie après son absence sur le sol japonais.

En audition

Nous l’avons évoqué brièvement plus haut : oui, Mauro Biello est toujours en train d’auditionner pour le poste d’entraîneur-chef. Son premier match à la tête de l’équipe a été compliqué. Tant au niveau du résultat – une défaite 4-1 face au Japon – que dans l’organisation de la rencontre. Il n’a eu qu’une journée et demie de camp d’entraînement avec ses joueurs, après un long voyage en Asie. Difficile de juger ses compétences là-dessus.

Cette fois, il aura un peu plus de temps avec ses hommes. Pense-t-il encore à son avenir avec la sélection ?

«Je suis dans cette position pour faire un travail», reconnaît la légende de l’Impact. J’ai sélectionné des joueurs qui, je pense, nous aideront à gagner et à nous qualifier. En fin de compte, c’est mon travail. »

L’alignement complet du Canada en novembre

Gardiens

  • Milan Borjan
  • Maxime Crépeau
  • Dayne St.Clair

Défenseurs

  • Derek Cornelius
  • Steven Vitória
  • Luc de Fougerolles
  • Alistair Johnston
  • Kamal Miller

Arrières latéraux et ailiers

  • Samuel Adekugbé
  • Alphonso Davies
  • Richie Laryéa

Environnements

  • Ali Ahmed
  • Stephen Eustaquio
  • Mark-Anthony Kaye
  • Ismaël Koné
  • Jonathan Osorio
  • Samuel Piette

Attaquants

  • ​Junior Hoilett
  • Tajon Buchanan
  • Lucas Cavallini
  • Jonathan David
  • ​Cyle Larin
  • Liam Millar



[ad_2]

Gn Ca sport

Back to top button