Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennesPolitique

Le bilan des morts à Gaza approche les 10 000 : NPR

[ad_1]

Les Palestiniens pleurent leurs proches tués lundi lors du bombardement israélien de la bande de Gaza, devant la morgue de Deir al Balah.

Hatem Moussa/AP


masquer la légende

basculer la légende

Hatem Moussa/AP

Le bilan des morts à Gaza approche les 10 000 : NPR

Les Palestiniens pleurent leurs proches tués lundi lors du bombardement israélien de la bande de Gaza, devant la morgue de Deir al Balah.

Hatem Moussa/AP

TEL AVIV, Israël — Le conflit entre Israël et le Hamas franchit une étape horrible : près de 10 000 personnes sont mortes à Gaza au cours des quatre semaines qui ont suivi le début du conflit.

Dimanche, le ministère de la Santé de Gaza a fait état de plus de 9 700 personnes tuées, pour la plupart des femmes et des enfants.

Tout a commencé il y a près d’un mois, le 7 octobre, lorsque le Hamas a attaqué plusieurs communautés en Israël, tuant 1 400 personnes et en enlevant environ 240.

Les forces israéliennes ont lancé une réponse intense qui comprenait un bombardement sur Gaza par une invasion aérienne et terrestre, dans le but ultime d’éliminer le Hamas.

Plus de 340 soldats israéliens sont morts depuis les attaques du 7 octobre, a indiqué Israël.

Dimanche, les forces israéliennes ont atteint la côte de Gaza, divisant la zone assiégée en deux et coupant essentiellement le nord du sud, a indiqué l’armée.

« Au cours des dernières 12 heures, les soldats de la division ont frappé une cinquantaine de cibles, dont des zones de combat, des résidences opérationnelles, des avant-postes, des positions militaires et des infrastructures souterraines, et ont éliminé des terroristes au corps à corps », a indiqué l’armée.

Les réseaux téléphoniques, cellulaires 4G ainsi que les services Internet ont été coupés à Gaza pendant plusieurs heures. Lundi matin, heure locale, les réseaux semblaient avoir été au moins partiellement rétablis.

Les bombes israéliennes frappent les camps de réfugiés. Une attaque contre le camp de réfugiés de Maghazi tôt dimanche a tué au moins 33 personnes et en a blessé des dizaines, ont indiqué les responsables de la santé de la région.

Alors que les Israéliens poursuivent leurs opérations militaires autour de la ville de Gaza, de nombreux Palestiniens tentent de se diriger vers le sud, comme l’armée israélienne a exhorté les civils à le faire.

Dimanche, pour la deuxième journée consécutive, Tsahal a annoncé une nouvelle fenêtre permettant aux civils du nord de Gaza de se rendre vers le sud.

La veille, Tsahal avait également autorisé le passage pendant quelques heures, mais les personnes qui tentaient de fuir ont trouvé les routes impraticables.

L’armée israélienne a accusé le Hamas d’avoir tiré sur les troupes israéliennes qui tentaient de sécuriser la route de passage des civils.

Les Nations Unies estiment que sur les quelque 300 000 personnes coincées dans le nord de Gaza, seules 2 000 ont pu se déplacer vers le sud ce week-end, selon les observateurs sur le terrain.

Ceux qui ont réussi à fuir ont pour la plupart parcouru des kilomètres à pied – des adultes portant des bébés ou poussant des fauteuils roulants avec des personnes âgées, et tenant la main d’enfants transportant des sacs remplis de tout ce qu’ils pouvaient récupérer. Certains ont agité des morceaux de tissu blanc pour montrer qu’ils étaient des civils.

Ils marchaient devant des tas de décombres, l’air épuisés, alors que les obus explosaient au loin.

NPR s’est entretenu avec un groupe voyageant à Gaza qui a déclaré avoir dû passer devant des cadavres pourrissant dans la rue alors que des bombes larguaient au loin. Ils ont refusé de donner leur nom pour des raisons de sécurité.

Le bilan des morts à Gaza approche les 10 000 : NPR

Un homme tient son bébé dimanche à Jérusalem alors qu’il regarde des affiches des hommes, des femmes et des enfants retenus en otages par le Hamas dans la bande de Gaza, lors d’une veillée marquant les 30 jours depuis l’attaque du Hamas du 7 octobre qui a déclenché les combats.

Maya Alleruzzo/AP


masquer la légende

basculer la légende

Maya Alleruzzo/AP

Le bilan des morts à Gaza approche les 10 000 : NPR

Un homme tient son bébé dimanche à Jérusalem alors qu’il regarde des affiches des hommes, des femmes et des enfants retenus en otages par le Hamas dans la bande de Gaza, lors d’une veillée marquant les 30 jours depuis l’attaque du Hamas du 7 octobre qui a déclenché les combats.

Maya Alleruzzo/AP

Blinken poursuit sa tournée au Moyen-Orient et le directeur de la CIA Burns se rend en Israël

Le secrétaire d’État américain Antony Blinken termine une tournée chargée d’un week-end au Moyen-Orient avec une escale en Turquie lundi matin.

Dimanche, il a effectué une visite inopinée en Irak et a rencontré le Premier ministre Mohammed Shia al-Sudani à Bagdad pendant plus d’une heure. Blinken s’est également rendu en Israël et en Jordanie et s’est entretenu avec le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas à Ramallah, en Cisjordanie.

L’arrêt de Blinken en Turquie intervient alors que le président Recep Tayyip Erdogan a vivement critiqué Israël et le Premier ministre Benjamin Netanyahu ce week-end.

Le directeur de la CIA, William Burns, serait également en visite en Israël aujourd’hui.

[ad_2]

Gn En

Back to top button