Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
monde

LCF: Finale de l’Est entre les Alouettes et les Argonauts

[ad_1]

Résumé

TORONTO – Classés derniers de la LCF par plusieurs observateurs en début de saison, les Alouettes de Montréal ont atteint le match de la Coupe Grey grâce à leur défense qui a piétiné les redoutables Argonauts de Toronto, 38-17, samedi en finale de lest.

Les moyens ne pouvaient pas être mieux choisis pour que les Alouettes puissent enfin vaincre une puissance de la LCF. Ce gain leur permet d’accéder au jeu ultime pour la première fois depuis 2010 !

L’équipe de Jason Maas poursuit sa belle envolée avec un septième triomphe consécutif. Elle a réussi l’exploit d’éliminer les champions en titre grâce à sa défense qui ne cesse d’étonner.

L’unité défensive a réalisé neuf – oui neuf – revirements dont quatre interceptions contre Chad Kelly qui s’est souvent montré trop agressif. Tout un exploit face aux Argos qui avaient maintenu une moyenne de 33 points par match cette saison.

Un fiasco torontois qui a amené la plus grande foule à se rassembler au BMO Field pour que les Argos les huent. Rappelons que Kelly n’avait qu’un quart d’expérience en playoffs avant ce duel. Champions de leur section depuis de nombreuses lunes, les Argos n’avaient plus disputé de matches cruciaux depuis la mi-septembre.

À l’approche de cette finale de l’Est, les Alouettes en avaient assez d’être interrogés sur leur rôle d’outsider majeur. Ils ont prouvé pourquoi ils méritaient plus de respect avec cette performance. Vaincre Toronto était déjà un énorme défi, les écraser semblait impossible.

Dès la première séquence du match, Marc-Antoine Dequoy a annoncé à tout le monde que les Alouettes ne se laisseraient pas vaincre. Le maraudeur québécois a intercepté une passe de Chad Kelly et a couru 101 verges pour le touché. Cela s’est produit après que l’offensive de Toronto ait traversé le terrain trop facilement, un jeu qui a semblé couper les ailes des Argos.

Et c’est l’autre interception transformée en touchdown, celle de Kabion Ento au troisième quart, qui a fait très mal pour augmenter l’avance de Montréal à 24-3.

Outre Dequoy et Ento, Reggie Stubblefield, Darnell Sankey, Shawn Lemon, Tyrice Beverette et Mustafa Johnson ont été les grands artisans de ce raz-de-marée défensif.

Ceci dit, vous comprendrez que l’attaque des Birds n’a pas pu profiter grandement de tous ces revirements. Il n’a produit qu’un petit touchdown, celui de Tyler Snead. La ligne offensive a souvent été malmenée par le formidable front défensif de Toronto. Une interception télégraphiée par Cody Fajardo n’a pas non plus aidé la cause.

Pour ajouter l’insulte à la blessure, le spécialiste des retours James Letcher est venu et a poussé un touché de 105 verges dans la gorge des Argos au dernier quart pour leur donner un avantage de 31-10.

En 2023, les Alouettes avaient une fiche de 0-7 face aux trois poids lourds du circuit canadien (les Argos, les Blue Bombers et les Lions). Mais ils ont renversé les Argos qui avaient bâti une fiche de 16-2 et 9-0 à domicile.

Les Alouettes sont devenus la première équipe à mener par 14 points ou plus contre Toronto en 2023. De plus, à la demie, Montréal menait 10-3 et ce n’était que la quatrième fois que Toronto tirait de l’arrière à la pause cette année.

Plus de détails à venir.

[ad_2]

Gn Ca news

Back to top button