Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Sport

LCF: Confus au début, William Stanback s’est adapté à l’approche de Jason Maas avec les Alouettes

[ad_1]

Les Alouettes c. Argonauts seront présentés samedi à 15h sur RDS et RDS.ca

Avant-match Alouettes c.Argonauts

MONTRÉAL – La première saison de William Stanback sous la direction de Jason Maas n’a pas été aussi explosive que prévu. Mais le numéro 31 affiche ce look du sportif qui veut récupérer au moment opportun.

Lors du camp d’entraînement, le mot qui était sur toutes les lèvres des experts était que l’offensive des Alouettes de Montréal tournerait autour de Stanback.

Le service de recrutement des Birds a cependant pu reconstituer la brigade de réception plus rapidement que ne l’imaginaient les observateurs.

Ainsi, alors que Stanback n’a pas réussi à être dominant, les receveurs Austin Mack et Tyler Snead ont sauvé la mise en combinant leurs forces avec Kaion Julien-Grant et Tyson Philpot (une fois remis de sa blessure).

L’athlète de 29 ans a jeté un regard franc sur son année 2023.

« Plus tôt cette saison, je n’étais pas bouleversé par la situation. C’était plutôt parce que j’étais un peu confus quant à la nouvelle approche et aux intentions de notre attaque. J’ai pris du recul au cours de la saison et j’ai mieux compris la méthode prônée par Coach Maas et j’y adhère pleinement», a expliqué Stanback qui a dû s’adapter.

En 14 matchs, Stanback s’est classé 8e avec 800 verges en 147 courses, soit une moyenne de 5,4 verges par course. En cinq saisons dans la LCF, il a affiché une moyenne moins productive l’an dernier seulement.

Mais l’Américain était prêt à faire cette affirmation.

« D’accord, certains porteurs de ballon ont de meilleurs chiffres que les miens, mais je trouve que je me sens plus offensant qu’eux. Nous arrivons à la fin de l’année et je suis en pleine forme », a-t-il expliqué.

Samedi, à Toronto, il affrontera AJ Ouellette qui n’épargne jamais les défenses adverses.

«Je n’attends rien de moins que de le voir essayer de détruire notre défense au bulldozer. Mais ce sera à nous de le ralentir quoi qu’il arrive. Ils voudront faire la même chose à mes dépens et je ferai tout pour empêcher que cela n’arrive. Je ne peux rien lui enlever, il est très bon», a commenté Stanback après avoir approvisionné ses enfants de délicieux brownies préparés par la partisane numéro 1 des Alouettes, Heather Lowengren.

Enfin, LE moment de vaincre Toronto ?

La défaite subie l’an dernier contre Toronto en finale de l’Est a laissé un goût amer dans la bouche aux joueurs des Alouettes. Cette saison, lors des trois duels face aux Argonauts, les Alouettes ont mené à deux reprises. En additionnant tout cela, les Alouettes croient que l’occasion de vaincre le rival torontois est enfin arrivée.

« C’est ce que nous ressentons dans notre camp, notre confiance est à son plus haut niveau en ce moment. Nous considérons que nous avons laissé ce match nous échapper l’an dernier », a noté Stanback.

« Je trouve que notre discipline est meilleure et que nous avons quelques atouts supplémentaires qui nous permettront de gagner. Cela commence par notre défense qui est sublime, elle inspire notre attaque. Nous devons travailler dur pour ces gars-là, ils sont la raison, à mon avis, pour laquelle nous sommes arrivés à ce match », a poursuivi le porteur de ballon.

Rencontré quelques secondes plus tôt, le centre Justin Lawrence sentait lui aussi que son équipe était prête à battre son ancien club.

« Absolument, je pense que ce sera le moment où nous aurons le dessus. Nous n’allons pas à Toronto pour mener une bataille acharnée, mais pour gagner », a-t-il déclaré.

Son patron immédiat, Luc Brodeur-Jourdain, a ajouté de la viande autour de l’os.

«Je vois les choses de la même manière. Nous nous préparons pour une équipe qui a montré de belles choses toute la saison. Ils sont capables de provoquer des revirements, ils jouent principalement en défense de zone donc ils ont les yeux rivés sur notre quarterback. Ils effectuent des blitz et plusieurs permutations sur la ligne d’engagement. Bref, c’est important de reconnaître leur bon travail défensif, je passe la majorité de mon temps à étudier ça. Ce sera un grand défi, mais je pense que nous avons les éléments stratégiques pour le relever », a décrit LBJ.

Pour l’entraîneur-chef Jason Maas, des leçons ont été tirées des trois défaites de 2023 contre Toronto et il souhaite que son équipe aborde ce duel avec le bon état d’esprit.

« Tout le monde est enthousiasmé par l’impact positif de cette opportunité de battre Toronto. Je ne veux pas que les joueurs s’inquiètent des aspects négatifs de cette confrontation, car c’est une occasion positive », a insisté Maas.

[ad_2]

Gn Ca sport

Back to top button