Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
monde

L’attaque des Alouettes devra produire contre les Argonauts en finale de l’Est

[ad_1]

Les Alouettes c. Argonauts seront présentés samedi à 15h sur RDS et RDS.ca

MONTRÉAL – La défensive des Alouettes a peut-être accompli des petits miracles cette saison, mais il y a fort à parier que la puissante attaque de Toronto marquera sa part de points lors de la finale de l’Est. Ce qui pose le défi à l’unité offensive montréalaise de produire suffisamment.

Samedi dernier, en demi-finale de l’Est, les Alouettes n’ont accordé que quatre petits placements aux Tiger-Cats de Hamilton. Une telle performance s’annonce pratiquement impossible face aux Argonauts qui ont marqué, en moyenne, 32,83 points par match en 2023.

L’entraîneur-chef Jason Maas n’a pas besoin de se laisser entraîner dans la neige, il comprend que son attaque devra répondre aux poussées de Toronto.

« Nous devons aborder tout en espérant marquer des points sur chaque séquence. Nous voulons marquer autant de points que nécessaire, je dirais ainsi », a répondu Maas à ce sujet.

« On sait que la production dans la zone payante sera décisive dans ce match, il va falloir récolter des points », a-t-il admis.

À l’époque où il jouait, Anthony Calvillo dirigeait une machine offensive destructrice comme celle des Argonauts. Il comprend donc très bien le poids que cela impose à l’attaque adverse de tenir le coup.

« Leur attaque a marqué beaucoup de points tout au long de la saison, elle a été constante à cet égard. Nous savons donc que ce sera un grand défi pour notre défense. Quant à notre attaque, nous devrons contribuer et pas seulement marquer des buts, nous devrons maximiser nos opportunités dans la zone payante. Nous avons plusieurs stratégies pour profiter de certains points de leur défense», a assuré Calvillo.

« Mais toutes les statistiques de la saison peuvent être envoyées au recyclage, c’est un nouveau match et c’est pourquoi nous aimons tant le sport », a ajouté l’ancien quarterback.

Pour le receveur Tyler Snead, qui a découvert les séries éliminatoires de la LCF dès sa saison recrue en sol canadien, ce n’est pas un mandat inaccessible.

« C’est toujours un défi de marquer beaucoup de points, surtout contre une bonne défense comme celle de Toronto. Mais nous acceptons tous les défis et nous nous sentons bien dans cette tâche. Nous ferons les derniers réglages vendredi », a commenté le numéro 85.

« C’était nouveau au début, mais chaque match devient plus facile et j’y suis habitué maintenant avec un match éliminatoire derrière le match nul. Bien sûr, celui-ci est plus important », a noté Snead à propos de cette adaptation des séries éliminatoires.

Lorsqu’on a fait remarquer à Calvillo que l’attaque montréalaise compte notamment sur deux receveurs, Snead et Austin Mack, qui en sont à leur première année dans le circuit canadien, il a été franc.

« C’est drôle parce que maintenant que tu en parles, je me rends compte qu’on n’a jamais pensé à cet aspect-là. C’est excitant de voir leurs performances la semaine dernière », a réagi Calvillo.

La performance satisfaisante de 27 points samedi dernier contre Hamilton pourrait ne pas suffire contre Toronto. Pour les entraîneurs, un aspect doit d’abord être corrigé.

« Nous étions 1 sur 3 seulement dans la zone payante. C’était notre talon d’Achille cette année, on le reconnaît. Nous avons tendance à faire plus d’erreurs dans cette partie du terrain, mais nous sommes confiants dans le plan qui a été établi pour ce match », a déclaré Calvillo.

L’ancien numéro 13 a également rappelé à quel point une équipe se nourrit du message de son entraîneur principal et Calvillo n’a pas tardé à vanter la culture développée par Maas dès sa première saison à la tête des Birds.

Mercredi, le porteur de ballon William Stanback a admis qu’il devait s’adapter à la philosophie offensive prônée par Maas. L’entraîneur a exprimé son point de vue sur la question.

« Chaque fois qu’il est dans la mêlée, il nous donne une chance de gagner. Il est très physique et il protège bien dans les situations passagères. Il a amélioré cela cette année en termes de meilleure compréhension de notre système de protection. Le plus grand défi a été de le garder en bonne santé, mais heureusement, il est en meilleure santé que jamais à cette période de l’année. C’est un élément passionnant. Je pense qu’il a fait du bon travail en s’acclimatant à notre approche offensive », a déclaré Maas.

Terminons avec un commentaire d’un joueur défensif. Nous avons choisi de sonder Reggie Stubblefield car il a prouvé cette année qu’il était prêt à relever de gros défis dans la LCF. Ce match sera l’occasion idéale de le démontrer à nouveau.

« Il faudra jouer vite, bien communiquer et comprendre notre adversaire. Personnellement, j’ai réalisé de bons matchs contre eux (dont une performance de 12 plaqués). Avec tout ce qui se passe de positif dans notre équipe en ce moment, je sais que nous gagnerons ce match », a-t-il déclaré.

Lors du dernier duel contre Toronto, les Alouettes ont perdu 23 à 20. Une performance qui a donné plus de chances de gagner que les deux autres matchs où les Argos avaient marqué 39 et 35 points.

[ad_2]

Gn Ca news

Back to top button