Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Santé

l’amiante reconnue responsable de deux nouveaux cancers

[ad_1]

Les cancers du larynx et des ovaires, provoqués par l’inhalation de poussières d’amiante, viennent d’être reconnus comme maladies professionnelles. Le décret a été publié dimanche au Journal officiel et est entré en vigueur le 16 octobre.

« Le texte crée le tableau des maladies professionnelles n°1. 30 ter relatif aux cancers du larynx et de l’ovaire provoqués par l’inhalation de poussières d’amiante. Elle détermine les conditions de prise en charge des maladies professionnelles, ainsi que la liste des travaux susceptibles de provoquer ces pathologies », précise-t-on.

Objectif : faciliter l’indemnisation et la prise en charge par la Sécurité sociale des personnes éligibles. Selon le décret, la durée de couverture est fixée à 35 ans, sous réserve d’une durée d’exposition de 5 ans. Avant le décret, seuls les cancers branchopulmonaires et les cancers de la plèvre faisaient l’objet d’un tableau des maladies professionnelles liées à l’exposition à l’amiante.

Une causalité reconnue par le Circ en 2012

Dès 2012, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) considérait comme prouvé le lien entre les cancers du larynx et de l’ovaire et l’exposition à l’amiante – variétés fibreuses de certains minéraux utilisés dans l’industrie.

En France, l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (Anses) a été contactée par les pouvoirs publics afin d’apporter une expertise scientifique permettant la création de tableaux de maladies professionnelles pour les cancers de l’ovaire et du larynx.

Dans son rapport publié le 19 septembre 2022, elle estime que « ces cancers liés à l’exposition professionnelle à l’amiante sont sous-déclarés et sous-reconnus ».

« Lorsque nous avons interrogé des professionnels de santé dans le cadre de cette expertise, nous nous sommes rendu compte que malgré sa reconnaissance par le CIRC depuis dix ans, le lien entre les cancers du larynx et de l’ovaire et l’exposition à l’amiante était très peu connu. L’amiante étant fréquemment associée aux cancers du poumon et de la plèvre, ni les médecins ni les patients ne font le lien avec d’autres cancers », explique Alexandra Papadopoulos, chef de projet à l’unité d’évaluation des risques amiante. coordonnateur aérien et expertise.

L’Anses, apportant les mêmes conclusions que la Circ, a recommandé la création d’un tableau des maladies professionnelles et la reconnaissance de ces cancers en maladies professionnelles.

Autres cancers touchés

Le secteur de la construction, l’élimination des déchets, les transports, le secteur agricole sont autant de secteurs dans lesquels les travailleurs ont été exposés à l’amiante, interdit en 1997. Par ailleurs, certaines activités s’exercent en milieu contaminé, dans les secteurs de la santé, de l’administration et de l’enseignement notamment.

Outre ces cancers, l’amiante est responsable de plusieurs pathologies du poumon et de la plèvre. Il pourrait être responsable de cancers colorectaux, de cancers du pharynx et de cancers de l’estomac.

Selon un rapport du Haut Conseil de la Santé Publique publié en 2014, d’ici 2050, le nombre de décès par cancer du poumon dû à l’amiante serait de 50 000 à 75 000, auxquels il faudrait ajouter 18 000 à 25 000. décès par mésothéliome (cancer de la plèvre). Un chiffre sous-estimé puisqu’il n’incluait pas les cancers du larynx et des ovaires.

[ad_2]

Gn Ca health

Back to top button