Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

La Ville de Montréal annonce de nouveaux parcs « éponges » pour prévenir les inondations

[ad_1]

La Ville de Montréal annonce plusieurs aménagements sur son territoire visant à accélérer son adaptation aux changements climatiques.

Ainsi, pour les années 2024 et 2025, la Ville prévoit d’aménager une trentaine de parcs éponges et l’adaptation de 400 trottoirs éponges. Ces installations auront pour fonction d’atténuer les conséquences des fortes pluies, de plus en plus fréquentes en raison du changement climatique.

Ces agencements de surfaces, complémentaire aux aménagements souterrainsralentir la grande quantité d’eau qui coule dans les égouts lors d’épisodes de pluies torrentielles, explique la Ville de Montréal dans un communiqué.

L’objectif est d’aménager au moins 8 500 mètres carrés d’infrastructures vertes drainantes sur rue et de conserver l’équivalent de trois piscines olympiques en eau.

Contrairement aux aménagements souterrains, ces aménagements en surface sont un moyen efficace et plus économique de réduire les impacts des fortes pluiesindique la Ville.

Selon les différents aménagements, l’impact des fortes pluies sera atténué par une redirection des eaux vers la rivière, une rétention complète jusqu’à ce que le réseau d’égouts soit disponible, voire un écoulement progressif dans le sol. Il s’agit par exemple de plaines végétalisées, d’aires de jeux en contrebas ou encore de piscines creusées multifonctionnelles.

Le financement de ces nouveaux développements proviendra de l’entente de 117 millions de dollars signée avec le gouvernement du Québec dans le cadre du Plan pour une économie verte.

Depuis 2022, la Ville de Montréal a déjà créé 7 parcs à éponges et 800 trottoirs à éponges.

La Ville de Montréal mentionne dans son communiqué une étude de l’Institut canadien du climat, qui indique que chaque dollar investi dans des mesures d’adaptation climatique permet d’économiser entre 13 et 15 dollars.

Le rapport de Marie-Josée Paquette-Comeau.

Photo: Ville de Montréal

Rencontre internationale sur l’adaptation au changement climatique

Dans la foulée de ces annonces, le Palais des congrès de Montréal accueille la conférence jusqu’à vendredi Adaptation future 2023, qui rassemble plus de 1 500 spécialistes internationaux de l’adaptation au changement climatique.

Les ministres de l’Environnement Steven Guilbeault et Benoit Charrette ainsi que la mairesse de Montréal Valérie Plante participent à cette plus grande conférence mondiale sur l’adaptation aux changements climatiques.

Les participants à cette conférence aborderont des sujets allant de l’érosion côtière aux conséquences économiques du changement climatique.

Il s’agira également du transport et de la distribution de l’énergie.

Nous accueillerons par ailleurs de nombreux représentants des pays du Sud, souvent dramatiquement touchés par le changement climatique.

Depuis 2011, cette conférence est organisée tous les deux ans.

A lire, voir et écouter :

Avec les informations de La Presse Canadienne

[ad_2]
journalmetro

Back to top button