Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

La Société médicale du Nouveau-Brunswick demande plus de financement pour le système de santé de la province – Nouveau-Brunswick

[ad_1]

La Société médicale du Nouveau-Brunswick demande à la province d’investir davantage d’argent dans son système de santé.

La Société médicale du Nouveau-Brunswick demande plus de financement pour le système de santé de la province - Nouveau-Brunswick

Paula Keating, présidente de la société, est médecin de famille depuis plus de 30 ans et affirme que de nombreux travailleurs de la santé sont épuisés.

« On nous demande chaque jour de faire toujours plus avec de moins en moins. On nous demande de prendre plus de patients lorsque les gens sont au maximum. Ce n’est pas durable », a-t-elle déclaré mercredi dans une interview.

« C’est probablement le pire que j’ai vu (…) des gens exprimant leur mécontentement, souhaitant prendre une retraite anticipée, choisir des voies alternatives et vouloir abandonner complètement la médecine. »

Tom Bateman, professeur de sciences politiques à l’Université Saint Thomas, a déclaré que les soins de santé seraient probablement une question prioritaire pour les électeurs lors d’éventuelles élections provinciales.

L’histoire continue sous la publicité

« Cela sera plus important maintenant parce que les difficultés sont très, très évidentes pour presque tout le monde. … C’est plus grave que jamais », a-t-il déclaré, soulignant par exemple la liste d’attente croissante pour les médecins de soins primaires et les longs temps d’attente aux urgences.

Claire Johnson, professeure en gestion des soins de santé à l’Université de Moncton, a déclaré que le gouvernement devrait créer des soins primaires en équipe afin d’assurer un accès plus rapide.

« Si nous avons cet énorme excédent, nous pourrions faire des choses créatives », a-t-elle déclaré, faisant référence à l’excédent d’un milliard de dollars de la province à partir de 2022.

Johnson a déclaré que la création de nouveaux programmes comme Maillon santé Nouveau-Brunswick, un programme géré par Medavie pour permettre aux personnes sans médecin de famille d’accéder aux soins primaires, avait créé un « patchwork » d’initiatives de soins de santé plutôt qu’un plan intégré.

« Il y a certainement de nombreux besoins dans de nombreux domaines », a déclaré Keating.

« Nous avons des personnes âgées qui vivent dans des hôpitaux parce qu’il n’y a pas suffisamment de soins pour les aider à rester plus longtemps à la maison ou de lits dans des maisons de retraite », a-t-elle déclaré.

« Nous avons besoin de davantage d’investissements dans tout. Certains de nos équipements hospitaliers sont obsolètes. Nous avons besoin de davantage d’investissements dans la formation des résidents et dans les travailleurs de la santé de première ligne.

Bateman a déclaré que les pressions de l’inflation et la hausse du coût de la vie pourraient également être un facteur important dans d’éventuelles élections provinciales.

L’histoire continue sous la publicité

« Les gens sont exclus du marché du logement et il est même difficile de louer un logement. Les soins de santé seront donc importants. Mais l’agenda est chargé au sommet », a déclaré Bateman.

« Qu’il y ait ou non des élections », a déclaré Keating, « à l’heure actuelle, il est temps d’attirer l’attention sur ces questions ».

&copier 2023 Global News, une division de Corus Entertainment Inc.



[ad_2]

En LOcal

Back to top button