Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

La situation à Gaza est « catastrophique », préviennent cinq agences de l’ONU

[ad_1]

La situation humanitaire à Gaza est désormais « catastrophique », ont prévenu samedi cinq agences de l’ONU, assurant que les hôpitaux sont « submergés » de blessés et que les enfants « meurent à un rythme alarmant ».

• Lire aussi : EN DIRECT | 15ème jour de la guerre Israël-Hamas

• Lire aussi : Israël veut intensifier ses frappes sur Gaza à partir de samedi

• Lire aussi : Invasion de Gaza : on vous explique pourquoi Israël pourrait avoir du mal à éliminer le Hamas

Dans un communiqué, l’Organisation mondiale de la santé, le Programme alimentaire mondial, le Fonds des Nations Unies pour l’enfance, le Programme des Nations Unies pour le développement et le Fonds des Nations Unies pour la population, rappellent que la situation humanitaire à Gaza était déjà « désespérée » avant le conflit déclenché par les attentats du 7 octobre perpétrés par le Hamas en Israël.

« Aujourd’hui, c’est catastrophique », poursuivent-ils, appelant la communauté internationale à « faire davantage » pour aider les habitants de Gaza.

« Le temps presse avant que les taux de mortalité n’explosent en raison de l’épidémie et du manque de capacités en matière de soins de santé », préviennent-ils.

Soumise à un blocus terrestre, aérien et maritime israélien depuis la prise du pouvoir par le Hamas en 2007, la bande de Gaza, territoire pauvre et exigu de 362 kilomètres carrés, est placée depuis le 9 octobre sous « siège complet » par Israël, qui l’a coupé des frontières. il y a de l’eau, de l’électricité et de la nourriture.

Un premier convoi d’aide humanitaire de 20 camions selon l’ONU, en provenance d’Egypte, est entré samedi via le passage de Rafah, seul point d’entrée dans la bande de Gaza qui n’est pas aux mains d’Israël. Ce chiffre est totalement insuffisant pour l’ONU, qui souhaite 100 camions par jour pour les 2,4 millions de Gazaouis privés de tout.

« Les Gazaouis ont besoin de bien plus, une aide massive est nécessaire » a déclaré le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, lors du « Sommet de la paix » au Caire.

Selon les cinq agences de l’ONU, « des enfants meurent à un rythme alarmant, privés de leurs droits à la protection, à la nourriture, à l’eau et aux soins de santé ».

« Les hôpitaux sont submergés de blessés. Les civils ont de plus en plus de mal à accéder aux denrées alimentaires essentielles », poursuivent-ils.

Plus de 1.400 personnes ont été tuées sur le territoire israélien par des hommes du Hamas depuis le 7 octobre, la majorité des civils fauchés par balles, brûlés vifs ou morts de mutilations au premier jour de l’attaque des combattants du mouvement islamiste palestinien menée en Gaza, selon les autorités israéliennes.

Dans la bande de Gaza, plus de 4 300 Palestiniens, pour la plupart des civils, ont été tués dans les bombardements incessants menés en représailles par l’armée israélienne, selon le ministère de la Santé du Hamas à Gaza.

Le Hamas détient également quelque 200 otages, selon l’armée israélienne.



[ad_2]

Fr- local

Back to top button