Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Entreprise

La propriété autochtone de Trans Mountain doit être « importante », selon le soumissionnaire potentiel – Winnipeg Free Press

[ad_1]

CALGARY – Le directeur de l’un des groupes cherchant à acheter une participation dans le pipeline Trans Mountain affirme que rien de moins que la propriété « matérielle » des peuples autochtones est acceptable si Ottawa est sérieux en matière de réconciliation.

Le gouvernement fédéral a récemment lancé des pourparlers avec plus de 120 communautés autochtones de l’Ouest canadien dont les terres sont situées le long du tracé du pipeline, pour savoir si l’une d’entre elles est intéressée à acquérir une participation minoritaire.

Il s’agit de la première partie de ce qui sera un processus de désinvestissement en deux phases par le gouvernement fédéral, qui a acheté Trans Mountain en 2019 mais a toujours déclaré qu’il n’avait pas l’intention d’en être le propriétaire à long terme.

La deuxième phase du processus de cession impliquera l’examen des offres commerciales pour la participation restante dans le pipeline.

Stephen Mason, de Project Reconciliation, affirme que même si cette phase n’empêchera pas une grande société de pipelines ou d’infrastructures de faire une offre, il estime que les peuples autochtones devraient également être impliqués – idéalement, en portant la propriété autochtone à plus de 50 pour cent.

Project Reconciliation est une initiative qui a mis en place son propre financement pour une offre de Trans Mountain dans le but de garantir la participation économique des Autochtones au pipeline. Elle a l’intention de participer à la deuxième phase du processus de cession.

Ce rapport de La Presse Canadienne a été publié pour la première fois le 20 octobre 2023.



[ad_2]

En Bussnic

Back to top button