Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Science et technologie

La NASA fait une découverte étonnante lors du survol d’un astéroïde

[ad_1]

De nombreux astéroïdes circulent dans notre système solaire, dont certains, comme les astéroïdes troyens de Jupiter, auraient pu se former en même temps que notre système solaire.
Tristan Bergen Tristan Bergen 6 minutes

La mission Lucy lancée par la NASA il y a 2 ans consiste en étudier plusieurs astéroïdes présents dans notre système solaire. Lors du survol de l’astéroïde Dinkinesh, la sonde spatiale a pu faire une découverte étonnantecelui-là a bel et bien un « petit frère » !

Quelle est la mission de Lucy ?

La sonde spatiale réalisant la mission Lucy a été envoyée dans l’espace au cours de l’année 2021. Elle a une masse de 1,5 tonnes et prend la forme d’un parallélépipède mesurant 1 à 2 mètres de côté supportant deux panneaux solaires circulaires mesurant 7 mètres de diamètre, lui permettant de s’alimenter en électricité pendant son trajet.

Cette sonde vise à étudier 6 astéroïdes troyens de la planète Jupiter, ce qui en ferait le premier vaisseau spatial à réaliser cette mission. Ces astéroïdes en orbite autour de la géante gazeuse auraient été initialement localisés dans différentes parties du système solaire dont certains dans la ceinture de Kuiper, au-delà des planètes extérieures. Ceux-ci auraient alors été « capturés » par Jupiter pendant les premiers instants de notre système solaire selon le modèle de formation du système solaire de Nice.

Ces astéroïdes seraient donc vrais fossiles de la première formation du système solaire et serait donc particulièrement intéressant à étudier par les astronomes, ceux-ci étant composés de matériaux primitifs qui se sont regroupés il y a plusieurs milliards d’années.

Leur étude permettra notamment de parfaire notre connaissance des astéroïdes dits « troyens » et plus généralement d’acquérir de nouvelles données sur les premiers corps créés lors de la formation du système solaire. L’objectif ultime serait également de valider le modèle de Nice ou à défaut de fournir des éléments pour établir un nouveau modèle de formation de notre système solaire.

La sonde de la mission Lucy n’atteindra cependant pas ces astéroïdes avant 2027 et 2033 car la route est particulièrement longue pour y arriver. Pendant ce temps, la sonde parcourt la ceinture d’astéroïdes située entre Mars et Jupiter, ce qui lui permet de testez vos instruments sur différents corps célestes présélectionnés avant sa mission principale dans la prochaine décennie. Les premiers tests ont donc été concluants car une première découverte a déjà été faite par cette sonde spatiale.

Pas un, mais deux astéroïdes !

L’un des premiers tests de la mission devait avoir lieu lors du survol de l’astéroïde Dinkineshun corps céleste de près de 800 m de large dans la ceinture d’astéroïdes précédemment repéré par les scientifiques.

La sonde a ainsi survolé cet astéroïde 430 km au-dessus de sa surface à plus de 16 000 km/h et a pu en capturer des images à l’aide de son capteur LORRI, abréviation de « Lucy Long Range Reconnaissance Imager », une caméra basée sur la conception de l’objectif du télescope spatial Hubble. Ce capteur est panchromatique, c’est à dire queil peut capter la lumière sur tout le spectre visible et ainsi fournir des images nettes à une distance de plus de 1000 km.

Les images ont rapidement révélé quelque chose auquel les scientifiques ne s’attendaient pas. L’astéroïde Dinkinesh n’est pas un seul corps céleste de 790m large mais est en fait un système de deux astéroïdesl’astéroïde principal de plus de 500m de large et un satellite d’environ 220m tournant autour de lui !

Cette découverte est très intéressante dans l’étude des astéroïdes et rappelle que nous avons encore beaucoup à apprendre sur ces corps errants dans notre système solaire. De plus, cela a permis d’atteindre un test plus que concluant de la sonde spatiale depuis tous ses instruments ont fonctionné comme prévu et ont déjà pu rapporter de superbes images inattendues.

La sonde effectuera alors un deuxième phase de tests avec le satellite 52246 DonaldJohanson dans la ceinture d’astéroïdes en avril 2025 avant de poursuivre sa route vers les astéroïdes troyens de Jupiter. Il atteindra ensuite les Euraoctets et Queta en août 2027 puis Polymèle en septembre de la même année devant Leucus en avril 2028, Orus en novembre 2028 et enfin Patrocle et Ménoetius en mars 2033.



[ad_2]

Gn Ca tech

Back to top button