Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Santé

La mention « nicotine sans tabac » modifie la perception de la dépendance à ces produits

[ad_1]

Aux Etats-Unis, les fabricants de cigarettes électroniques et de sachets de nicotine ont modifié les mises en garde sanitaires de ces produits en indiquant que leur nicotine est « sans tabac ». Une étude montre que cette mention induirait généralement une perception de moindre dépendance à l’égard de ces produits, et qu’elle augmenterait l’intention d’usage chez les groupes les plus vulnérables.

Aux États-Unis, la Food and Drug Administration (FDA) impose aux fabricants de produits du tabac et de nicotine (à l’exclusion des cigares et du tabac à pipe) d’apposer un avertissement sanitaire sur ces produits. Cet avertissement doit indiquer : « Ce produit contient de la nicotine. La nicotine est un produit chimique addictif. »

Certains fabricants commercialisant des produits à base de nicotine synthétique ont modifié cette formule, indiquant « Ce produit contient de la nicotine sans tabac. » Il s’agit donc d’une distorsion de l’avertissement, qui ne respecte pas la formulation obligatoire prescrite par la FDA. Une équipe de chercheurs de la Yale School of Medicine and University a testé l’impact de cette déclaration modifiée sur les perceptions des utilisateurs et non-utilisateurs de produits du tabac et de la nicotine(1).

Comparaison des deux avertissements sanitaires

À partir d’une étude en ligne impliquant 4 277 participants, les chercheurs ont sélectionné 1 000 participants pour leur analyse. Parmi ceux-ci, on comptait 20% de non-utilisateurs de produits du tabac et de nicotine et 80% d’utilisateurs. Les produits habituellement consommés par ces derniers étaient les cigarettes traditionnelles, les cigarettes électroniques, les produits du tabac non fumé et les sachets de nicotine (« sachets de nicotine « ).

Après avoir collecté des informations sur leur consommation et leur profil, les participants se sont vu proposer aléatoirement l’avertissement sanitaire de la FDA et celui modifié par les fabricants de produits nicotiniques. Ils devaient d’abord indiquer la formulation qui leur semblait évoquer le mieux le caractère addictif du produit, puis déclarer si cette formulation leur donnait envie d’acheter ce produit.

La nouvelle mention fait généralement référence à des produits moins addictifs

Les résultats montrent que la mention « nicotine sans tabac » évoque généralement une moindre addiction du produit, sans pour autant inciter à acheter ce produit. La perception d’une moindre dépendance au produit était deux fois plus élevée parmi les participants noirs et asiatiques que parmi les participants blancs ou d’autres minorités ethniques. La perception d’une moindre nocivité du produit était également plus forte chez les participants mineurs et chez les consommateurs exclusifs de produits du tabac. Les participants asiatiques étaient également ceux qui ont déclaré une plus grande intention d’acheter un produit portant cet avertissement que les autres catégories de participants.

Les auteurs de l’étude attirent donc l’attention sur les changements de perception des produits présentés avec de la nicotine « sans tabac », notamment chez certaines populations qui peuvent être plus vulnérables (minorités ethniques, mineurs). Ils appellent à davantage de recherches sur l’impact de ce type de formulation sur ces catégories particulières de population, et à vérifier en situation réelle si elles ont une réelle influence sur les comportements d’achat et d’usage. Ils soulignent également qu’il n’existe aucune preuve scientifique suggérant que la nicotine synthétique serait moins nocive ou moins addictive que la nicotine du tabac.

Ces auteurs regrettent le manque de représentativité de leur étude, mais appellent la FDA et les pouvoirs publics à faire respecter l’apposition de mises en garde sanitaires définies par les fabricants. Les auteurs soulignent également que des distorsions similaires des avertissements ont été constatées sur le site européen Puff Bar, notamment pour les références Puff Plus et Puff Flow(2). Le terme « nicotine sans tabac » est utilisé dans certains cas, même si le site ne fait aucune référence à la nicotine de synthèse. Le consommateur se retrouve ainsi dans l’ignorance quant à toutes les interprétations.

Mots-clés : nicotine synthétique, nicotine sans tabac, mises en garde sanitaires, FDA, vapotage, sachets de nicotine

©Génération sans tabac

MF


(1) Morean ME, Gueorguieva R, O’Malley S, et al. L’inclusion du terme « nicotine sans tabac » sur l’étiquette d’avertissement de dépendance à la nicotine mandatée par la Food and Drug Administration des États-Unis modifie la perception du risque et les intentions d’utilisation. Première publication en ligne de la lutte antitabac : 28 octobre 2023. doi : 10.1136/tc-2023-058133

(2) https://puffbar.eu

Comité national contre le tabagisme |

[ad_2]

Gn Ca health

Back to top button