Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

La marche contre le sida de Saskatoon célèbre son 30e anniversaire

[ad_1]

Les trois dernières décennies ont apporté des victoires durement gagnées, mais il reste encore beaucoup à faire pour lutter contre le VIH et le sida à Saskatoon.

Contenu de l’article

Beaucoup de choses ont changé dans la situation du VIH et du sida à Saskatoon — bien pour le mieux — depuis 1993, année où a eu lieu la première marche de collecte de fonds pour la lutte contre le sida.

Aujourd’hui, il existe des médicaments pour prévenir, traiter et gérer le VIH, et les tests sont facilement disponibles auprès de Prairie Harm Reduction, de Saskatoon Sexual Health et d’autres organismes de la ville.

Contenu de l’article

Mais alors que les défenseurs et les sympathisants se sont récemment réunis pour la marche contre le sida de Saskatoon, qui célèbre son 30e anniversaire, ils ont réfléchi aux raisons pour lesquelles la marche est toujours nécessaire — et combien de travail reste à faire.

Publicité 2

Contenu de l’article

Des centaines de personnes défilent pour soutenir la sensibilisation, le soutien et la prévention du sida au centre-ville de Saskatoon, en Saskatchewan, le dimanche 29 septembre 2019.
Des centaines de personnes ont défilé pour soutenir la sensibilisation, le soutien et la prévention du sida au centre-ville de Saskatoon, le dimanche 29 septembre 2019. (Owen Woytowich/Saskatoon StarPhoenix/)

« Les gens semblent avoir cette peur, ou un manque de connaissances, sur la santé sexuelle, le VIH et le SIDA », a déclaré Annalynne Mokho, qui a participé à la marche de dimanche en tant qu’artiste. «Beaucoup de gens ne savent pas que cette maladie peut être soignée et que l’on peut encore mener une bonne vie si l’on prend les bons médicaments.»

Au fil des décennies, la Saskatoon AIDS Walk est devenue une plateforme éducative, une célébration de la communauté et un mémorial pour les êtres chers disparus.

« Les personnes qui sont mortes du sida me manquent et je chéris leur mémoire », a déclaré Claire Card, qui participe à la marche contre le sida de Saskatoon depuis 10 ans. « C’est une façon de les soutenir. Les gens de mon âge ont perdu beaucoup d’amis – parfois des membres de leur famille, des collègues – à cause de l’épidémie. Je prends donc cela très personnellement et je pense que plus nous pouvons construire une communauté de compréhension et réaliser des progrès, mieux ce sera.

Saskatoon organise l’une des marches contre le sida les plus anciennes au Canada. Pour de nombreuses personnes dans la province, la question demeure plus urgente que jamais.

« En Saskatchewan, nous sommes à la tête du pays en matière de transmission du VIH, et ce depuis plus d’une douzaine d’années maintenant », a déclaré Kayla DeMong, directrice générale de Prairie Harm Reduction. « Nos deux populations les plus à risque en Saskatchewan sont les toxicomanes par voie intraveineuse et les femmes hétérosexuelles en âge de procréer – ce qui signifie que nous sommes tout à fait uniques au pays en ce qui concerne la transmission du VIH.

Contenu de l’article

Publicité 3

Contenu de l’article

Dans le centre de Saskatoon, les taux de VIH sont plus de 150 fois supérieurs à la moyenne nationale, selon la directrice générale de Saskatoon Sexual Health, Caitlin Cottrell.

« Même si de nombreuses organisations s’efforcent de réduire davantage les risques, il n’est toujours pas facile de mettre la main sur des fournitures à usage propre », a déclaré Cottrell. « Ce que nous savons, grâce à notre travail, c’est que plus vous avez accès au matériel et aux fournitures de réduction des risques, moins vous risquez de contracter le VIH. Il existe des programmes étonnants dans cette province. Mais faire passer le message et permettre aux gens d’accéder à ces programmes est beaucoup plus difficile.

Les 37 000 $ recueillis cette année lors de la marche contre le sida de Saskatoon serviront à soutenir les programmes de réduction des méfaits, de santé, de soutien et d’éducation des programmes Prairie Harm Reduction, Saskatoon Sexual Health et OUTSaskatoon.

Le drag king Ford Ranjer se produit à la Saskatoon AIDS Walk 2023, le 1er octobre 2023, à Saskatoon, en Saskatchewan.
Le drag king Ford Ranjer se produit à la marche contre le sida de Saskatoon 2023, le 1er octobre 2023. (Julia Peterson/Saskatoon StarPhoenix).

Pour Prairie Harm Reduction, le financement du site de consommation sécuritaire est toujours une priorité. Depuis son ouverture en 2021, il n’a jamais bénéficié d’un financement de base du gouvernement, des événements comme celui-ci sont donc nécessaires pour aider à garder les portes ouvertes.

« Ce sur quoi nous nous concentrons vraiment, ce sont les personnes de notre communauté qui sont les plus à risque et qui ont des besoins de santé très complexes », a déclaré DeMong. « Nous nous concentrons non seulement sur la prévention de la transmission, mais aussi sur la participation des personnes séropositives qui consomment des substances, car ce sont souvent les personnes de notre communauté qui n’ont pas accès aux ressources dont elles ont besoin.

Publicité 4

Contenu de l’article

Bien que les collectes de fonds communautaires comme la Saskatoon AIDS Walk puissent aider à combler certaines de ces lacunes, Cottrell a déclaré que ce n’est pas suffisant pour répondre aux besoins à Saskatoon. Trop de personnes exposées au VIH ou vivant déjà avec le VIH ne peuvent obtenir d’aide que lorsqu’elles tombent gravement malades.

« À moins que nous constations des changements drastiques dans la croyance, l’énergie et le soutien dans cette province, notre trajectoire négative ne fera que se poursuivre », a-t-elle déclaré.

DeMong espère voir un avenir à Saskatoon où la marche contre le sida ne sera pas nécessaire.

« Malheureusement, dans cette province, cela semble peu probable », a-t-elle déclaré. « Avec les changements politiques continus et le manque persistant de financement pour soutenir les efforts de réduction des méfaits de notre province, je pense que nous allons assister à une transmission toujours croissante du VIH.

« Et ce qui est incroyablement triste, c’est que nous enterrons des gens dans la vingtaine et la trentaine à cause du SIDA et des maladies liées au SIDA, parce que l’accès au traitement et aux ressources n’est tout simplement pas disponible. »

Des dizaines de personnes ont participé à la marche annuelle contre le sida à Saskatoon, en Saskatchewan, le dimanche 23 septembre 2018.
Des dizaines de personnes ont participé à la marche annuelle contre le sida à Saskatoon, le dimanche 23 septembre 2018. (Saskatoon StarPhoenix/Liam Richards)

Histoires connexes

Le Saskatoon StarPhoenix a créé un bulletin d’information Afternoon Headlines qui peut être envoyé quotidiennement dans votre boîte de réception afin que vous soyez au courant des nouvelles les plus importantes de la journée. Cliquez ici pour vous abonner.

Contenu de l’article

commentaires

Postmedia s’engage à maintenir un forum de discussion vivant mais civil et encourage tous les lecteurs à partager leurs points de vue sur nos articles. Les commentaires peuvent prendre jusqu’à une heure pour être modérés avant d’apparaître sur le site. Nous vous demandons de garder vos commentaires pertinents et respectueux. Nous avons activé les notifications par e-mail : vous recevrez désormais un e-mail si vous recevez une réponse à votre commentaire, s’il y a une mise à jour d’un fil de commentaires que vous suivez ou si un utilisateur que vous suivez commente. Consultez nos directives communautaires pour plus d’informations et de détails sur la façon d’ajuster vos paramètres de messagerie.

Publicité 1

[ad_2]

En LOcal

Back to top button