Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
monde

« La majorité silencieuse » descend dans la rue pour le tramway

[ad_1]

Une partie de la « majorité silencieuse » favorable au tramway s’est fait entendre dimanche, tandis que l’on célébrait la victoire acquise cette semaine en plus petit nombre parmi ceux qui sont contre le projet.

• Lire aussi : La CAQ vide son réservoir de crédibilité au Québec

• Lire aussi : Les nombreux écueils du projet de tramway depuis son lancement

• Lire aussi : Tramway de Québec : une patate chaude pour la Caisse ?

Deux événements, l’un pour et l’autre contre le tramway, se sont succédés coup sur coup au Québec. Environ 2 000 personnes ont fait connaître leur mécontentement au gouvernement en brandissant des pancartes dénonçant la décision de retirer le projet de tramway des mains de la Ville de Québec et de le confier à la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ).

«C’est magnifique de voir ça», a souligné l’organisatrice de l’événement et fondatrice de Québec veut son tramway, Nora Loreto. Je m’attendais à voir environ 500 personnes et nous en avons eu quatre fois plus !



DIDIER DEBUSSCÈRE/JOURNAL DE QUÉBEC

Plusieurs des personnes qui déambulaient entre le Parc de l’Amérique-Française et l’Assemblée nationale ont raconté au Journal qu’ils participaient à leur première manifestation.

« C’est la majorité silencieuse, comme moi, qui se disait : « Ça suffit, il faut faire quelque chose ! » On ne peut pas laisser passer cet affront du gouvernement, qui vient de nous dire qu’il sait mieux ce qui est bon pour le Québec que la Ville et les citoyens», a expliqué Yanick Charbonneau, un résident du quartier Saint-Sauveur présent dans la foule.

Une bataille, mais pas la guerre

Sur la place Jean-Béliveau, les fondateurs du nouveau parti politique municipal Respect Citoyens ont célébré « la mort du tramway à Régis et Bruno » devant une foule 10 fois moins nombreuse, mais gonflée à bloc.



DIDIER DEBUSSCÈRE/JOURNAL DE QUÉBEC

«On a gagné un match, mais pas la série», a déclaré le cofondateur de Respect Citoyens, Stéphane Lachance. Nous avons encore le droit de célébrer aujourd’hui parce que nous avons travaillé dur pour maintenir la démocratie.

L’auditoire a chaleureusement remercié le gouvernement caquiste d’avoir « retiré les clés » des mains de Bruno Marchand.

Plusieurs présents ont tenu à préciser qu’ils « souhaitent un moyen de transport public (structurel), mais pas à n’importe quel prix ». Ils espèrent également que la solution proposée par la CDPQ desservira mieux l’ensemble du territoire.



DIDIER DEBUSSCÈRE/JOURNAL DE QUÉBEC

L’événement était organisé afin de solliciter des dons en argent et en nourriture pour La Bouchée Généreuse. Le nouveau parti municipal en a également profité pour ajouter de nouveaux membres citoyens.

Attendu fermement

Le tramway québécois n’a pas fini de polariser, mais les deux groupes opposés s’entendent sur une chose : ils attendent de pied ferme le résultat de l’analyse de la Caisse de dépôt.

« J’ai hâte de voir quelle proposition ils feront au gouvernement. Nous menons des études depuis des années qui concluent toutes que le tramway est le mode de transport privilégié au Québec et cela ne doit pas changer », a souligné Nora Loreto.

Le président par intérim de Respect Citoyens, Marc Roussin, s’est dit heureux de voir que la Caisse a été mandatée pour déterminer quel est le bon projet pour les citoyens du Québec, mais il a quand même émis un avertissement.



DIDIER DEBUSSCÈRE/JOURNAL DE QUÉBEC

« Nous allons avoir une attitude de totale ouverture. L’important, c’est qu’ils ne reviennent pas vers nous avec le même projet en disant : ‘C’est décidé, on y va’, mais que nous n’avons pas encore été consultés», conclut-il.

Son parti déposera un mémoire à la CDPQ pour faire valoir les arguments des citoyens qui seront pris en compte lors de l’analyse.

[ad_2]

Gn Ca news

Back to top button