Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Divertissement

La magie (ou la folie) des champignons magiques

[ad_1]

Comme le plombier Mario dans les jeux vidéo de Nintendo, de plus en plus de gens avalent des champignons magiques, de préférence en capsules microdoses, parce que c’est plus chic et moins paysan, mais aussi de manière traditionnelle, en mâchant des morceaux caoutchouteux au goût d’enfer.


La bonne vieille « bouillie », substance illégale qui provoque des hallucinations et des distorsions visuelles, pousse même dans plusieurs de nos séries télé québécoises préférées, avec des effets secondaires oscillant entre folie toxique meurtrière et hilarité incontrôlable pendant quatre heures.

Mardi soir, Indéfendable à TVA a diffusé la scène la plus surréaliste – et la plus burlesque – d’une personne ayant ingéré des champignons magiques pour le buzz. Alors, la pimpante Élodie (Mirianne Brûlé) l’a invitée ami de sa fille Tania (Guenièvre Sandré) pour fêter son retour au pays après un voyage de trois mois en Thaïlande.

Gaies, les deux jeunes femmes ont bu deux bouteilles de vin mousseux en deux heures. bon marché. Ensuite, la coquine Élodie a sorti un Ziploc contenant le fameux bouillie. « Il n’y a rien là-bas, ne t’inquiète pas, c’est du bon bouillon », plaide Élodie auprès de sa craintive amie Tania, qui n’en a jamais consommé.

Quantité de drogue prise par chacune des filles : un gramme. Après l’euphorie initiale, Tania a commencé à perdre la carte. Solidement. Elle entendait des voix, se sentait menacée et, oh mon Dieu, filait le pire coton bas de gamme.

Déconnectée de la réalité, Tania s’empare d’un sabre accroché au mur et assène un gros coup directement au visage de son amie bronzée (pauvre Selina !), avant de s’enfuir dans la rue avec l’arme ensanglantée.

Honnêtement, cette scène époustouflante du quotidien Indéfendable a sûrement effrayé toute une génération de parents qui s’imaginent que leur enfant finira directement à Pinel s’il avale une branche de bouillie.

En revanche, la série Avant l’accident de Radio-Canada a privilégié l’approche douce dans l’ingestion des champignons magiques, c’est-à-dire la consommation en petites quantités, le microdosage. Ces capsules ont amélioré la qualité de vie du sympathique Patrick (Mani Soleymanlou), qui a ainsi sauvé son mariage et son emploi de banquier d’affaires.

Dans le cinquième épisode de l’excellente comédie Inspire, expire depuis la plateforme Crave, tous les participants à la retraite de yoga boivent sans le savoir une tisane infusée de champignons magiques, ce qui provoque un délire collectif, des vertiges et un engourdissement du visage, oui, mais pas d’attaque de ninja, Dieu merci.

Série STATUT de Radio-Canada a aussi offert, en mars, son moment psychédélique où Emmanuelle (Suzanne Clément), Philippe (Patrick Labbé), Isabelle (Geneviève Schmidt) et Éric (Stéphane Rousseau) ont vécu une grande voyage en bouillie sans conséquences fâcheuses.

Confession ici : oui, j’ai déjà pris bouillie, en microdose et en parties séparées (c’est dégueulasse). Je n’ai pas sombré dans la démence, du moins pas encore, et je ne me suis pas retrouvé avec une aiguille dans le bras dans une allée de crack au centre-ville de Montréal. Il faut dire que j’y suis allée « avec parcimonie », pour citer Rebecca dans DO.

Mais je comprends l’enjeu : montrer à la télévision des personnages intoxiqués aux champignons magiques revient-il à cautionner cet acte ou à en faire la promotion ?

Même le cannabis, bien que légal au Québec, suscite encore des réactions chez les téléspectateurs indignés.

C’est arrivé récemment lorsqu’Emmanuelle et Éric partageaient un joint, dans STATUT, alors qu’ils avaient terminé leur quart de travail à l’hôpital Saint-Vincent. Beaucoup d’entre vous ont effrayé : quoi, les médecins qui fument pot ? Inacceptable!

Dernière nouvelle : oui, il peut arriver que des médecins s’offrent des produits achetés à la SQDC.

Maintenant, comment parler de bouillie à la télé sans jouer le prêtre moralisateur ou le cool baba survivant des années 1970 ? Il faut être honnête et transparent.

« L’enjeu dans toutes ces représentations est d’éviter les extrêmes et c’est complexe, car les extrêmes existent. Il faut être sensible pour ne pas renforcer certains stéréotypes et il ne faut pas non plus banaliser la consommation de drogues», explique Jean-Sébastien Fallu, toxicomane et professeur à l’École de psychoéducation de l’Université de Montréal.

Si je fais confiance aux messages que vous m’écrivez, la cigarette vous choque plus que le cannabis, les champignons magiques ou même la cocaïne.

Isabelle (Karine Gonthier-Hyndman)Avant l’accident renifler un rail de poudre long comme son avant-bras ? Silence radio. Sophie (Sonia Cordeau)Inspire, expire allume une cigarette dans son réservoir ? Vous restez au plafond.

Rangez les sabres et les épées, cela suffit à provoquer une psychose.

je lévite

Avec Super merci, par Monica Heisey

Vous cherchez la nouvelle Bridget Jones ? Elle est là. Elle s’appelle Maggie, elle a 28 ans, vit à Toronto et vit… son premier divorce. Assistante de recherche (démotivée) dans une université, Maggie n’a plus d’argent et vit de burgers commandés à 4 heures du matin sur Uber Eats. Ce roman n’est pas aussi drôle que celui d’Helen Fielding, mais il est plus réaliste, plus contemporain. Son héroïne millénaire, toujours en ligne, n’est pas 100% adorable, elle est brouillonne, plaintive, égoïste et on finit par l’accepter (et l’aimer) avec tous ses défauts – et ses rendez-vous Tinder désastreux.

je l’évite

La magie (ou la folie) des champignons magiques

PHOTO PATRICK SANFAÇON, LA PRESSE

La première neige à Montréal, rue de la Commune

Neige en novembre

C’est non. Refusé. On va vivre avec cette merde blanche pendant six mois, on pourrait au moins faire une pause jusqu’à Noël ? Il n’y a rien de magique à se réveiller avec de la glace sur les marches et de la neige fondante répandue partout sur les trottoirs encore encombrés de vieilles feuilles mortes pourries. Beurk.



[ad_2]

Gn Ca ent

Back to top button