Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Politique

La Loi sur les nouvelles en ligne n’est pas parfaite, mais elle est nécessaire, dit St-Onge

[ad_1]

TORONTO-

La ministre du Patrimoine, Pascale St-Onge, affirme que même si la Loi sur les nouvelles en ligne n’est pas parfaite, le paysage médiatique évolue trop rapidement pour que le gouvernement attende plus longtemps.

S’exprimant lors de la conférence de l’agence de presse internationale MINDS à Toronto, St-Onge a déclaré que le gouvernement entend maintenir la loi qui obligera Facebook et Google à payer pour les liens d’information sur leurs sites Web.

Elle affirme que Facebook utilise des tactiques d’intimidation en supprimant tous les liens d’information au Canada avant même que la loi ne soit en vigueur, et encourage d’autres pays à prendre également des mesures contre les géants de la technologie pour protéger les informations.

La société mère de Facebook, Meta, a soutenu que la législation repose sur la fausse prémisse selon laquelle Meta et d’autres bénéficient injustement du contenu d’actualités, et que la seule façon pour elle de se conformer raisonnablement à la loi est de mettre fin à la disponibilité des informations au Canada.

Google a maintenu un dialogue plus ouvert avec le gouvernement, et St-Onge a déclaré avoir entendu les préoccupations de l’entreprise quant à savoir combien elle devra payer en vertu de la loi.

St-Onge affirme qu’une partie du défi vient du fait que le gouvernement a attendu trop longtemps pour réglementer les plateformes numériques. Il commence donc par cette loi et peut l’adapter au fil du temps.


Ce rapport de La Presse Canadienne a été publié pour la première fois le 6 octobre 2023.

[ad_2]

En polices

Back to top button