Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Entreprise

La France promet que les contribuables n’auront pas à payer la note pour organiser les Jeux olympiques

[ad_1]

Contenu de l’article

(Bloomberg) — Alors que la ferveur olympique monte à Paris, il y a une chose dont le gouvernement du président Emmanuel Macron est particulièrement fier : le peu d’argent qu’il prévoit de dépenser.

Lors d’un événement visant à promouvoir le rôle du ministère des Finances dans les jeux, le ministre français des Finances, Bruno Le Maire, a déclaré que l’État ne paierait qu’environ un quart du coût de l’organisation de l’événement de deux semaines et demie. Le reste viendra du secteur privé – une approche à faible coût qui, selon lui, devrait servir de modèle pour d’autres projets.

Contenu de l’article

« Ces Jeux olympiques doivent être les plus économiques depuis des décennies en termes d’argent public », a déclaré Le Maire, avant de changer de costume pour des vêtements de course pour participer à une course autour du ministère. « C’est exactement ce qu’il faudra faire pour les autres investissements à l’avenir : mobiliser des fonds privés et n’utiliser les fonds publics que comme levier. »

Les Jeux olympiques d’été de 2024 coïncideront avec les tentatives du gouvernement français de maîtriser les dépenses publiques après avoir enregistré des déficits béants pendant la pandémie de Covid et la crise énergétique. Le mois dernier, Le Maire a dévoilé des projets d’économies de 16 milliards d’euros (16,8 milliards de dollars) l’année prochaine, principalement en supprimant le soutien énergétique aux ménages.

La contribution de l’État français aux Jeux Olympiques s’élèvera à 1,3 milliard d’euros, principalement pour l’amélioration des infrastructures via la SOLIDEO, la société qui construit les sites et les hébergements. Son budget total s’élève à environ 3,7 milliards d’euros.

Le budget du comité d’organisation de 4,4 milliards d’euros sera financé à 96 % par le secteur privé.

Même avec relativement peu d’argent public, Le Maire a déclaré que le gouvernement s’attend toujours à d’importantes retombées économiques. Selon des documents du ministère des Finances, ceux-ci proviendront principalement du tourisme — quelque 16 millions de visiteurs sont attendus tout au long des Jeux, y compris des voyageurs nationaux —, de la transformation des hébergements olympiques en logements, et des services de nettoyage et de sécurité.

Inscrivez-vous à Paris Edition, notre newsletter hebdomadaire sur l’actualité du monde des affaires et de la finance en France

Cependant, il n’existe pas d’estimation exacte et il faudra deux à trois ans pour évaluer tous les avantages de l’organisation des jeux, a déclaré un responsable du ministère des Finances.

Partagez cet article sur votre réseau social

[ad_2]

financialpost

Back to top button