Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Entreprise

La Côte-Nord se retrouve avec trois vétérinaires pour toute la région

[ad_1]

L’Ordre des médecins vétérinaires du Québec (OMVQ) était au courant des problèmes à l’Hôpital vétérinaire de Manicouagan. La solution consistant à faciliter l’arrivée de médecins vétérinaires immigrés est réclamée depuis 20 ans pour pallier la pénurie de vétérinaires dans tous les secteurs.

Avec l’annonce de la fermeture de l’Hôpital vétérinaire Manicouagan qui arrivera sous peu, toute la région se retrouve avec trois vétérinaires.

« L’Ordre a un mandat de protection du public et, sincèrement, il n’a pas fait son travail », dénonce le Dr Morin. Selon lui, la réalité de la Côte-Nord est négligée. Elle est particulièrement attristée par le nombre d’animaux qui ont besoin de soins et qui n’ont personne pour le faire dans la région.

Le Dr Gaston Rioux, président et porte-parole de l’Ordre des médecins vétérinaires du Québec, a confirmé à Manic qu’il était au courant de la situation à l’Hôpital vétérinaire de Manicouagan. Au cours de la dernière année, l’OMVQ a délivré 30 permis restrictifs temporaires à des médecins vétérinaires étrangers afin de commencer à exercer au Québec dans la clinique ou l’hôpital vétérinaire de leur choix. Toutefois, cela ne peut pas les obliger à travailler dans la région.

Comme le souligne le Dr Rioux, le problème est partout et un récent sondage démontre que plus de 50 % des vétérinaires songent à quitter le cabinet parce qu’ils sont en détresse psychologique en raison d’un excès de travail.

Tous les cinq ans, 96 nouveaux praticiens sont diplômés de la seule école vétérinaire francophone en Amérique du Nord située à Saint-Hyacinthe. Dès l’automne 2024, 24 étudiants s’ajouteront à la cohorte, mais à Rimouski. C’est un campus satellite qui les accueillera pendant trois ans. Ils termineront leurs études à Saint-Hyacinthe pour les deux années restantes. Ces 24 futurs étudiants doivent avoir un profil « régional » qualifié, en espérant qu’ils souhaitent poursuivre leur carrière dans une région aux besoins pressants.

Lire aussi :



[ad_2]

Gn Ca bus

Back to top button