Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
monde

La compassion bâclée de Christian Dubé

[ad_1]

« Nous pensons aux patients qui pourraient être touchés par la grève. » C’est la perle que nous a offerte le ministre de la Santé, Christian Dubé, lors de la première journée de grève dans le réseau.

Nous savions déjà que le ministre ne parvenait pas à huiler le système. Nous avons maintenant la confirmation qu’il manque sérieusement de discernement.

Victimes

M. Dubé affirme avoir une « pensée » pour les victimes de la grève. Mais a-t-il ne serait-ce qu’un embryon de « pensée » pour tous les martyrs quotidiens du système de santé dont il a la charge ?

A-t-il une pensée pour tous les Québécois sans médecin de famille ?

Une pensée pour les patients qui ne peuvent pas consulter un médecin généraliste ?

Une pensée pour les patients qui attendent désespérément une intervention chirurgicale ?

Une pensée pour ceux dont l’opération a été annulée faute de personnel disponible ?

Une pensée pour ceux qui attendent aux urgences depuis 22, 15, voire 18 heures ?

Une pensée pour ceux dont la maladie initialement traitable est devenue incurable, faute de soins ponctuels ?

Une pensée pour ceux qui, à défaut d’obtenir une assistance médicale pour vivre, se résignent à demander une assistance médicale pour mourir ?

Ordure

Étant donné que le système de santé « gratuit », qui coûte pourtant plus de 6 600 $ annuellement à chaque Québécois, abandonne chaque jour plusieurs milliers de malades, la compassion bâclée de M. Dubé dans le contexte de la grève est obscène.

Mais puisque M. Dubé a des « pensées », peut-être devrait-il en avoir une de gratitude envers le système de santé privé. Car c’est grâce à lui qu’un nombre croissant de laissés-pour-compte du réseau public parviennent à se faire soigner et, par conséquent, ne se soulèvent pas massivement pour exiger la démission du ministre de la Santé.

Par contre, nul doute que le patient obligé de payer pour une consultation privée a aussi une « pensée » pour M. Dubé !



[ad_2]

Gn Ca news

Back to top button