Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

La Coalition pour l’égalité des femmes sur la décision sur le travail du sexe au Canada

[ad_1]

OTTAWA –

Une coalition de groupes de femmes qui soutiennent les lois canadiennes criminalisant certains aspects de la prostitution demandent au gouvernement fédéral d’en faire davantage pour soutenir et protéger les personnes vulnérables dans le commerce du sexe.

La semaine dernière, la Cour supérieure de l’Ontario a rejeté une contestation fondée sur la Charte concernant des infractions criminelles liées à la prostitution déposée par l’ancien gouvernement conservateur du premier ministre Stephen Harper en 2014.

L’Alliance canadienne pour la réforme des lois sur le travail du sexe, qui a lancé la contestation, avait soutenu que les lois interdisant de payer pour des services sexuels violaient les droits des travailleuses du sexe en favorisant la stigmatisation et en les empêchant d’obtenir un consentement significatif avant de s’engager avec des clients.

La Women’s Equality Coalition était intervenue dans cette affaire, arguant que le travail du sexe est une forme de violence des hommes contre les femmes et que la Charte des droits et libertés ne devrait pas être là pour la protéger.

Cette coalition salue la décision du juge Robert Goldstein qui a confirmé les lois, qui, selon lui, équilibrent l’interdiction des « aspects les plus exploiteurs du commerce du sexe » avec la protection des travailleuses du sexe contre les poursuites judiciaires.

Hilla Kerner du Vancouver Rape Relief and Women’s Shelter, l’une des organisations de la coalition, affirme que si les femmes disposent d’alternatives et d’une stabilité financière, elles n’auront pas à travailler dans l’industrie.

La coalition souhaite voir davantage de soutien fédéral aux programmes de désintoxication et de rétablissement à long terme, aux logements sûrs et abordables, aux services de garde d’enfants, à l’éducation et à un revenu décent.


Ce rapport de La Presse Canadienne a été publié pour la première fois le 5 octobre 2023.

[ad_2]

En LOcal

Back to top button