Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

La Border City Wrestling de Windsor fête ses 30 ans

[ad_1]

Contenu de l’article

Scott D’Amore a du mal à penser à un meilleur souvenir que la première fois où il a été battu devant ses amis, sa famille et ses camarades de classe.

Ce moment magique il y a 30 ans a marqué le premier événement de la Border City Wrestling de D’Amore.

Contenu de l’article

Au fil des années, la promotion de la lutte professionnelle a amené des icônes telles que Bret « The Hitman » Hart et Dwayne « The Rock » Johnson à Windsor.

Publicité 2

Contenu de l’article

Mais tout a commencé lors d’une soirée fatidique en 1993, à l’ancien aréna du Centenaire de LaSalle, avec un adolescent D’Amore en tête d’affiche du premier événement de sa toute jeune compagnie. Il a affronté le kangourou Denny Kass, alors champion de lutte Can-Am, devant une foule locale.

« J’ai perdu, bébé », a déclaré D’Amore, 49 ans. « Mais juste être dans un événement principal, être un match pour le titre important comme celui-là. Et être devant mes amis, ma famille et tout le monde, c’était une affaire énorme. C’est fou de penser que ça fait 30 ans. Je ne sais pas où est passé le temps. Cela a été 30 années folles, folles et merveilleuses.

Scott D'Amore
WINDSOR, ONT : le 4 OCTOBRE 2023. Scott d’Amore, propriétaire de l’équipe de Border City Wrestling, est présenté au gymnase de Windsor le mercredi 4 octobre 2023. D’Amore organise un grand événement samedi soir au St. Clair College pour célébrer le le 30e anniversaire de l’organisation. Photo de Dan Janisse /Étoile de Windsor

Border City Wrestling célèbre cette étape importante samedi avec le spectacle du 30e anniversaire au SportsPlex du St. Clair College.

La soirée mettra en vedette l’icône canadienne « The Mountie » Jacques Rougeau. Le médaillé d’or olympique et ancien champion de la World Wrestling Federation (WWF) Kurt Angle reviendra à la BCW pour la première fois en 15 ans. L’« irlandais » Mickey Doyle, qui a participé au premier événement de la BCW en 1993, sera également présent.

«C’est une célébration du passé, du présent et du futur», a déclaré D’Amore. « Vous avez l’occasion de voir certaines des personnes de l’époque originale. Vous pouvez voir certains des meilleurs qui existent aujourd’hui.

Publicité 3

Contenu de l’article

Les décennies de battage de pieux punitifs et de coups de corps éreintants ont commencé par une conversation polie autour d’un café et de beignets. C’était un rêve rêvé par le promoteur punk rock Chuck Fader, D’Amore, et son entraîneur, le regretté « Canadian Destroyer » Doug Chevalier.

« Nous nous sommes assis un soir au Snackin Good Donuts sur Tecumseh Road West et avons conçu ce plan pour organiser des spectacles de lutte », a déclaré D’Amore. « L’objectif principal était que quelques-uns d’entre nous de Windsor avaient juste besoin de faire connaître leur nom et de rencontrer des gens. Si vous ne pouvez pas sortir et rencontrer tout le monde, quelle meilleure façon de rencontrer des gens que d’organiser des spectacles et de les faire venir à vous ?

Border City Wrestling a organisé son premier événement en avril 1993 à la LaSalle Centennial Arena. D’Amore, qui travaillait alors un emploi d’été dans le département des parcs et loisirs de la ville, a marqué l’arène en plaisantant avec son patron.

« L’une des choses que j’ai faites était de m’occuper de l’aréna LaSalle », a déclaré D’Amore. «Mon patron disait que tant que vous nettoyiez après vous et payiez les frais comme si vous le louiez pour du hockey-balle pendant quelques heures, allez-y et assommez-vous.»

Il avait 18 ans lorsqu’il est monté sur ce ring pour affronter Denny Kass. Environ 500 personnes étaient présentes.

Publicité 4

Contenu de l’article

« À l’époque, cela semblait être 20 000 », a déclaré D’Amore.

Cinq ans plus tard, les promoteurs se sont retrouvés à accueillir la star de catch la plus célèbre du monde.

« L’une des premières choses qui nous ont cimentés, c’était en 1998, nous avions The Rock ici », a déclaré D’Amore. « Dwayne ‘The Rock’ Johnson, sans doute la plus grande star du divertissement en général. J’aime plaisanter sur le fait qu’il n’a encaissé que les chèques de deux promoteurs de lutte : Vince McMahon et Border City Wrestling. Cette nuit où il nous a rendu service en venant ici, c’est la seule fois où il est apparu pour quelqu’un d’autre que Vince McMahon.

Le plus difficile a été de convaincre les gens que cela se produisait réellement.

« Les gens ne croyaient tout simplement pas que The Rock allait venir à l’aréna LaSalle », a déclaré D’Amore.

« Vous mettez une photo sur une affiche et un dépliant, et même les gens que je connaissais me disaient : ok, allez, c’est impossible que ce soit réel. Ce fut un moment historique pour la Border City Wrestling et je pense pour la lutte en général.

BCW a marqué une autre soirée historique en 2005 en invitant la Fondation Hart – Bret « The Hitman » Hart, Jim « The Anvil » Neidhart et Jimmy « The Mouth of the South » Hart – à Windsor.

Publicité 5

Contenu de l’article

D’Amore a déclaré que c’était la première fois que l’équipage apparaissait ensemble à un événement depuis le WWF dans les années 1980.

« Je me souviens que notre responsable de la billetterie nous a appelé pour nous dire que nous avions vendu des billets à des personnes de 31 États, de toutes les provinces et territoires du Canada et de 11 pays », a déclaré D’Amore. « Avoir quelqu’un comme Bret et la Fondation Hart là-bas, ce genre de moments est vraiment spécial. »

Le spectacle du 30e anniversaire

L’événement du 30e anniversaire de Border City Wrestling, mettant en vedette Kurt Angle et « The Mountie » Jacques Rougeau, aura lieu samedi au St. Clair College SportsPlex.

Les billets VIP sont épuisés. Mais des billets d’admission générale à 30 $ sont disponibles sur bordercitwrestling.com.

Ouverture des portes à 18h pour les détenteurs de billets VIP et à 18h30 pour l’admission générale. L’heure de la cloche est 19h30

Contenu de l’article

commentaires

Postmedia s’engage à maintenir un forum de discussion vivant mais civil et encourage tous les lecteurs à partager leurs points de vue sur nos articles. Les commentaires peuvent prendre jusqu’à une heure pour être modérés avant d’apparaître sur le site. Nous vous demandons de garder vos commentaires pertinents et respectueux. Nous avons activé les notifications par e-mail : vous recevrez désormais un e-mail si vous recevez une réponse à votre commentaire, s’il y a une mise à jour d’un fil de commentaires que vous suivez ou si un utilisateur que vous suivez commente. Consultez nos directives communautaires pour plus d’informations et de détails sur la façon d’ajuster vos paramètres de messagerie.

[ad_2]

En LOcal

Back to top button