Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

La belle-mère punk de la solidarité québécoise : Catherine Dorion

[ad_1]

Québec solidaire franchit une nouvelle étape en accueillant sa propre belle-mère. Comme les partis traditionnels, la solidarité a désormais sa figure critique interne, quelqu’un qui, après avoir fait partie de l’équipe, prend plaisir à venir semer le trouble de temps en temps pour rappeler son existence.

Rebelle

Catherine Dorion incarne à merveille cette belle-mère punk venue d’un Québec solidaire. Révolutionnaire dans l’âme, elle cherche à déranger, à ébranler les consciences sans jamais être elle-même dérangée. Elle aime donner des leçons et est attristée quand sa vision n’est pas comprise, quand on ne suit pas le chemin qu’elle suggère, voire impose. Anti-establishment et anti-institutionnelle, elle veut changer radicalement les choses, ici et maintenant, même au sein des institutions qui nous définissent comme un peuple profondément démocratique et qui constituent notre base et notre fondement.

  • Écoutez la rencontre politique avec Yasmine Abdelfadel et Marc-André Leclerc via Radio QUB :

M.moi Dorion a récemment fait les manchettes en publiant un livre dans lequel elle critique à peu près tout le monde : Gabriel Nadeau-Dubois, les médias, l’Assemblée nationale, etc. Cette avalanche de critiques arrive à point nommé, puisque Québec solidaire est en pleine course choisir son nouveau porte-parole, et GND devrait être reconduit dans son rôle de co-porte-parole masculin lors d’un congrès imminent.

Photo Stevens LeBlanc

Culte de sa personne

Mais l’avenir de Québec solidaire et de la gauche progressiste importe peu à M.moi Dorion. Elle rit que ses anciens collègues croient au pouvoir de l’engagement politique et veulent s’y consacrer. Elle se moque du fait que QS cherche à faire des progrès au quotidien pour les plus vulnérables. Non Mmoi Dorion préfère jouer une mauvaise pièce dont elle est la star, mettant en avant son culte du sentiment. Elle dénonce les médias tout en cherchant désespérément caméras et micros.

Il est difficile de comprendre les motivations de Catherine Dorion lorsqu’elle s’est lancée en politique. Il est tout aussi difficile de comprendre ce qu’elle cherche à accomplir avec ses attaques sournoises contre son ancienne famille politique. Une chose est sûre : sa posture de victime n’est pas convaincante.

La belle-mère punk de la solidarité québécoise : Catherine Dorion



[ad_2]

Gn Ca local

Back to top button