Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

Justice. Le dernier fuyard du « gang de Roubaix » a été remis aux autorités françaises et écroué

[ad_1]

Le dernier membre en fuite du « gang de Roubaix », Seddik Benbahlouli, condamné par contumace à 20 ans de prison en 2001 et récemment arrêté aux Etats-Unis, a été remis vendredi aux autorités françaises et écroué, a annoncé le général de Douai. le parquet dans un communiqué.

Cet homme de 53 ans « sera jugé par la cour d’assises du Nord pour les faits ayant justifié sa condamnation par contumace, (…) à moins qu’il n’exprime son acquiescement à cette condamnation dans un délai d’un mois », précise-t-on dans la presse. libérer.

En cavale depuis un quart de siècle, Seddik Benbahlouli a été condamné en 2001 pour des faits commis en 1995 et 1996, notamment « tentatives d’assassinats sur personnes dépositaires de l’autorité publique » et « association de malfaiteurs en vue de préparer des délits de vol à main armée ».

Il a été arrêté aux Etats-Unis pour violation de la législation sur les étrangers, alors qu’il voyageait sous une fausse identité, selon une source policière. « Expulsé administrativement des Etats-Unis et remis aux autorités françaises en raison de sa nationalité », il a atterri vendredi à l’aéroport de Roissy, selon le parquet général.

Tous les membres avaient été abattus ou condamnés

Le « gang de Roubaix » s’est initialement constitué autour d’un noyau fréquentant la mosquée Daawa de Roubaix dans les années 1990. Neuf des dix membres étaient partis en Bosnie, aux côtés d’islamistes arabes et afghans venus combattre aux côtés de l’armée bosniaque.

L’idée de créer un groupe en France et d’organiser des braquages ​​pour financer la cause islamiste est née en 1995. Attaque à main armée contre un fourgon Brink’s, braquage d’un supermarché : début 1996, le groupe mène plusieurs attaques armées en France. Métropole lilloise, une fusillade faisant un mort à Roubaix.

Le 28 mars, un attentat à la voiture piégée garée devant l’ancien commissariat avait été évité de justesse, quelques jours avant une réunion du G7 à Lille. Au lendemain de cet attentat raté, le 29 mars 1996, le Raid attaque un repaire de groupe à Roubaix.

Sur les dix membres du « gang », quatre ont été tués lors de l’agression, un l’a été le lendemain et trois ont été arrêtés puis condamnés à de lourdes peines de prison en 2001. Lionel Dumont, arrêté en 2003 en Allemagne après une fugue de près de huit ans, a été condamné en 2007 à 25 ans de réclusion criminelle, et placé sous bracelet électronique fin 2022.

Seul Seddik Benbahlouli n’avait jusqu’alors jamais été retrouvé.

[ad_2]
Fr1

Back to top button