Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
monde

Juliette & Chocolat renaît de ses cendres

[ad_1]

L’odeur du chocolat n’aura pas eu le temps de s’estomper pour Juliette Brun. Après l’annonce en août de la faillite de son entreprise Juliette & Chocolat, qui a entraîné la fermeture de ses huit restaurants, l’enseigne reprend vie avec l’ouverture d’une franchise à Montréal au cours de la semaine prochaine.




Et un deuxième établissement servant des brownies et autres délices sucrés associés au logo rouge pourrait ouvrir ses portes en 2024. Alors que plusieurs PME peinent actuellement à rembourser les aides gouvernementales reçues pendant la pandémie et jonglent avec l’idée de fermer sous la porte, Juliette & Chocolat semble prête à rebondir.

« Oui, nous renaissons. C’est vrai que c’est assez rapide», raconte Juliette Brun au bout du fil.

Il y a un peu plus de trois mois, la fondatrice de l’entreprise annonçait la fin de son aventure et de ses brunchs chocolatés car elle étouffait sous les remboursements. Pourtant, au moment de sa faillite, des franchisés avaient déjà entamé des démarches pour ouvrir un établissement aux couleurs de Juliette & Chocolat, rue Sauvé, à Ahuntsic.

Conscient que la marque pourrait devenir moins attractive pour les futurs propriétaires, Mmoi Brun savait que le projet risquait d’être compromis.

« C’est vrai que ça peut faire peur de redémarrer avec une entreprise qui a fait faillite », reconnaît-elle. Je suis allé vers eux et leur ai dit que c’était leur choix à 100 %. Je leur ai dit que j’étais bien conscient que la situation avait changé. »

« Toutes mes succursales ont enregistré des ventes en croissance. Dans mon cas, c’est un concours de circonstances. J’ai contracté des emprunts pendant la pandémie et ces emprunts étaient trop importants pour les revenus que je générais, ajoute-t-elle. Je leur ai dit honnêtement : je ne vous vendrais pas un concept si je ne pensais pas qu’il pouvait fonctionner. »

Juliette & Chocolat renaît de ses cendres

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

Un deuxième établissement servant des brownies et autres délices sucrés associés au logo rouge pourrait ouvrir ses portes en 2024.

De leur propre aveu, les quatre copropriétaires ont éprouvé beaucoup d’inquiétude et d’hésitation lorsque la fermeture des huit restaurants a été annoncée début août. « Elle nous a donné le choix », explique Midean Mhmod. Mais j’ai vu que la marque était forte. Beaucoup de personnes nous ont fait part de leur souhait de voir Juliette & Chocolat revenir. »

Il dit être lui-même tombé sous le charme des compteurs M.moi Brun il y a un an et demi, lorsqu’il a quitté la Syrie pour le Canada et qu’il visitait des cafés pour trouver l’inspiration pour démarrer une entreprise.

Lui et ses associés ont donc réappris à travailler avec Juliette Brun et ont décidé d’aller de l’avant. La femme d’affaires a pris soin de voir tous ses fournisseurs pour savoir s’ils étaient prêts à faire à nouveau équipe avec elle. « La majorité des fournisseurs ont été très accommodants, très attentifs. »

Juliette Brun a également repris ses activités dans son atelier où le chocolat fabriqué est destiné à la vente en ligne.

Vers un nouveau modèle économique ?

L’établissement de la rue Sauvé n’est peut-être pas le seul à relancer l’enseigne. Un autre établissement pourrait ouvrir en 2024 près du marché Jean-Talon, confirme Mmoi Brun. D’anciens membres de son équipe ont exprimé le désir d’exploiter un Juliette & Chocolat. L’ouverture de franchises deviendra-t-elle le nouveau modèle économique de la marque ? « Honnêtement, c’est le modèle qui a le plus de sens », répond M.moi Marron sans hésitation.

«J’adorais ce que je faisais lorsque j’avais mes propres restaurants, mais j’éteignais toujours les incendies», dit-elle. S’il manquait quelqu’un, c’était moi (qui le remplaçais). J’étais tout le temps dans les succursales, sept jours sur sept. »

La propriétaire affirme qu’elle avait du mal à avancer dans ses projets puisqu’elle était toujours à terre. «Maintenant, je veux que les opérateurs gèrent le quotidien. »

Depuis l’annonce de sa fermeture, Juliette Brun dit avoir reçu de nombreux appels de personnes souhaitant ouvrir un établissement sous l’enseigne Juliette & Chocolat. « Les gens qui m’écrivent sont fans de Juliette & Chocolat. Ce ne sont pas seulement des gens qui souhaitent investir leur argent. »



[ad_2]

Gn Ca news

Back to top button