Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
monde

John Kerry juge « irresponsable » de construire des centrales électriques au charbon

[ad_1]

(Singapour) Construire et financer de nouvelles centrales électriques au charbon est « irresponsable », a déclaré vendredi à Singapour l’envoyé américain pour le climat John Kerry, citant la « cupidité » comme le principal obstacle à l’action climatique.


M. Kerry a également salué les récentes discussions avec la Chine sur le climat et a jugé les prochaines négociations de la COP28 à Dubaï « absolument cruciales ».

L’ancien chef de la diplomatie américaine a déclaré qu’il était désormais « irresponsable de financer ou de construire une centrale électrique au charbon où que ce soit dans le monde ».

« Le charbon propre n’existe pas. Cela n’arrivera pas de si tôt », a-t-il ajouté lors d’un forum Bloomberg sur la nouvelle économie à Singapour.

« Il faut donc vraiment avancer sur le front du charbon », a-t-il souligné, stigmatisant le « statu quo » qui règne dans une grande partie du globe, y compris aux Etats-Unis.

John Kerry juge « irresponsable » de construire des centrales électriques au charbon

PHOTO MINISTÈRE DES COMMUNICATIONS ET DE L’INFORMATION DE SINGAPOUR, FOURNIE PAR L’AGENCE FRANCE-PRESSE

John Kerry et le Premier ministre de Singapour Lee Hsien Loong

Lors de la COP26 à Glasgow en 2021, les pays participants ont convenu de « réduire progressivement l’énergie produite au charbon ».

La Chine produit un peu plus de la moitié de l’approvisionnement mondial en charbon, la production nationale ayant atteint un nouveau record l’année dernière, selon l’ONU.

L’avenir des énergies fossiles, dont le charbon, sera au cœur des discussions de la COP28 qui débute à la fin du mois et dont l’objectif est de limiter le réchauffement par rapport à l’ère préindustrielle à moins de 2°C et de préférence à 1,5 °C, conformément aux objectifs de l’accord de Paris.

L’ONU a averti mercredi que les projets d’expansion de la production de pétrole, de gaz et de charbon par les principaux pays producteurs menacent l’objectif de limiter le réchauffement à 1,5°C.

John Kerry a reçu le week-end dernier son homologue chinois Xie Zhenhua en Californie en préparation de la COP28, avant une rencontre attendue la semaine prochaine entre le président américain Joe Biden et son homologue chinois Xi Jinping aux Etats-Unis.

Jeudi, la Chine et les Etats-Unis ont assuré que leurs récentes discussions sur le climat étaient un succès, un nouveau signe de reprise du dialogue entre les deux pays.

M. Kerry et son homologue chinois Xie Zhenhua ont trouvé « un accord » sur « la réduction des émissions et la direction que nous devons prendre et j’ai bon espoir à ce sujet », a déclaré l’envoyé américain pour le climat.

L’un des principaux enjeux du sommet de Dubaï sera de définir les contours d’un fonds dit « des pertes et dommages », adopté en principe à la COP27 et censé indemniser les pays les plus pauvres pour les conséquences du changement climatique.

Les États-Unis ne s’opposent pas à ce fonds, mais exigent que la Chine y contribue aux côtés des pays développés.



[ad_2]

Gn Ca world

Back to top button