Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

Israël frappe Gaza après avoir autorisé un convoi humanitaire à entrer dans l’enclave

[ad_1]

Contenu de l’article

DEIR AL-BALAH, bande de Gaza (AP) — Des avions de guerre israéliens ont frappé des cibles à travers Gaza tôt lundi, y compris dans les zones où les civils palestiniens ont été invités à chercher refuge, après qu’une autre petite cargaison d’aide a été autorisée à entrer dans le territoire assiégé dirigé par le Hamas.

Publicité 2

Contenu de l’article

Israël n’a toujours pas autorisé l’entrée de carburant à Gaza, où règne une panne d’électricité depuis près de deux semaines. Les hôpitaux affirment qu’ils sont à la recherche de carburant pour générateurs afin de continuer à faire fonctionner des équipements médicaux vitaux et des incubateurs pour les bébés prématurés.

Contenu de l’article

On s’attend largement à ce qu’Israël lance une offensive terrestre à Gaza suite aux ravages brutaux du Hamas le 7 octobre dans les communautés du sud d’Israël. Des chars et des troupes ont été massés à la frontière de Gaza, et Israël affirme avoir intensifié ses frappes aériennes afin de réduire les risques pour les troupes lors des prochaines étapes.

Les craintes d’une guerre élargie se sont accrues alors que les avions militaires israéliens ont frappé ces derniers jours des cibles en Cisjordanie occupée, en Syrie et au Liban. Il a fréquemment échangé des tirs avec le groupe militant libanais Hezbollah, armé de dizaines de milliers de roquettes.

Publicité 3

Contenu de l’article

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré dimanche aux troupes présentes dans le nord d’Israël que si le Hezbollah déclenche une guerre, « il commettra l’erreur de sa vie. Nous allons le paralyser avec une force qu’il ne peut même pas imaginer, et les conséquences pour lui et pour l’État libanais seront dévastatrices. »

Le mouvement politique du Hezbollah fait partie du gouvernement conflictuel du Liban, mais ses combattants opèrent en dehors du contrôle de l’État. Israël a lourdement bombardé l’aéroport et les infrastructures civiles de Beyrouth lors de la guerre contre le Hezbollah en 2006. Entre-temps, Israël évacue certaines communautés de son propre côté de la frontière.

Le contre-amiral Daniel Hagari a déclaré que les forces israéliennes avaient anéanti huit cellules militantes au Liban au cours des dernières 24 heures et plus de 20 depuis le début de la guerre, sans plus de détails.

Contenu de l’article

Publicité 4

Contenu de l’article

Plus de 1 400 personnes ont été tuées en Israël – pour la plupart des civils tués lors de l’attaque initiale du Hamas. Au moins 222 personnes, dont des étrangers, ont été capturées et ramenées à Gaza. Deux Américains ont été libérés vendredi, quelques heures avant la première livraison d’aide humanitaire.

Plus de 4 600 personnes ont été tuées à Gaza, selon le ministère de la Santé dirigé par le Hamas. Cela inclut le bilan controversé d’une explosion dans un hôpital.

Israël a mené des incursions terrestres limitées dans la bande de Gaza et dimanche, le Hamas a déclaré avoir détruit un char israélien et deux bulldozers blindés à l’intérieur du territoire qu’il contrôle depuis 2007. L’armée israélienne a déclaré qu’un soldat avait été tué et trois autres blessés par un tir d’artillerie. missile antichar lors d’un raid à l’intérieur de Gaza.

Publicité 5

Contenu de l’article

L’armée a déclaré que ce raid faisait partie des efforts visant à sauver les otages enlevés lors de l’attaque du 7 octobre. Le Hamas espère échanger les captifs contre des prisonniers palestiniens détenus par Israël.

Samedi, 20 camions sont entrés à Gaza dans le cadre du transport de premiers secours sur le territoire depuis qu’Israël a imposé un siège complet au début de la guerre. Israël a autorisé dimanche un deuxième convoi de 15 camions à entrer dans Gaza. Tous deux sont entrés depuis l’Égypte par le passage de Rafah, la seule voie d’accès à Gaza non contrôlée par Israël.

Des Palestiniens passent devant un âne blessé
Des Palestiniens passent devant un âne blessé alors qu’ils recherchent des survivants dans les décombres d’un bâtiment après les frappes israéliennes à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 23 octobre 2023, au milieu des combats en cours entre Israël et le groupe palestinien du Hamas. (Photo de MOHAMMED ABED / AFP) Photo de MOHAMMED ABED /AFP via Getty Images

Le COGAT, l’organisme de défense israélien responsable des affaires civiles palestiniennes, a déclaré que l’aide avait été autorisée à la demande des États-Unis et comprenait de l’eau, de la nourriture et des fournitures médicales. Il a déclaré qu’Israël avait tout inspecté avant d’entrer à Gaza.

Publicité 6

Contenu de l’article

Lors d’un appel téléphonique dimanche, Netanyahu et le président américain Joe Biden « ont affirmé qu’il y aura désormais un flux continu de cette aide essentielle vers Gaza », a déclaré la Maison Blanche dans un communiqué.

Les travailleurs humanitaires ont déclaré qu’une aide bien plus importante était nécessaire pour faire face à la crise humanitaire qui s’aggrave à Gaza, où la moitié des 2,3 millions d’habitants du territoire ont fui leurs foyers. L’agence humanitaire de l’ONU a déclaré que les 20 camions entrés samedi représentaient 4 % des importations quotidiennes moyennes avant la guerre et « une fraction de ce qui est nécessaire après 13 jours de siège complet ».

L’Organisation mondiale de la santé a déclaré que sept hôpitaux du nord de Gaza ont été contraints de fermer en raison des dégâts causés par les frappes, du manque d’électricité et de fournitures, ou des ordres d’évacuation israéliens.

Publicité 7

Contenu de l’article

Le manque de carburant a également paralysé les systèmes d’approvisionnement en eau et d’assainissement. Des centaines de milliers de Palestiniens réfugiés dans des écoles et des camps de tentes gérés par l’ONU manquent de nourriture et boivent de l’eau sale.

Israël a réitéré ses appels à la population de quitter le nord de Gaza, notamment en lançant des tracts aériens. On estime que 700 000 personnes ont déjà fui. Mais il en reste des centaines de milliers. Cela augmenterait le risque de pertes civiles massives lors de toute offensive terrestre.

Le secrétaire d’État Antony Blinken a déclaré qu’Israël « ne peut pas revenir au statu quo » dans lequel le Hamas contrôle Gaza et est en mesure de la menacer, mais qu’Israël n’a « absolument aucune intention » de gouverner Gaza lui-même.

« Il faut trouver quelque chose qui garantisse que le Hamas ne puisse plus faire cela, mais qui ne revienne pas non plus à la gouvernance israélienne de Gaza », a-t-il déclaré dimanche à l’émission « Meet the Press » de NBC. « C’est quelque chose qui doit être travaillé alors même qu’Israël fait face à la menace actuelle. »

Publicité 8

Contenu de l’article

Israël a capturé Gaza, ainsi que la Cisjordanie et Jérusalem-Est, lors de la guerre au Moyen-Orient de 1967. Les Palestiniens veulent les trois territoires pour un futur État. Israël a retiré ses troupes et ses colons de Gaza en 2005, mais Israël et l’Égypte ont imposé un blocus à des degrés divers depuis que le Hamas a pris le pouvoir aux mains des forces palestiniennes rivales en 2007.

Les frappes aériennes et les bombardements israéliens se sont poursuivis toute la nuit à travers Gaza, a déclaré le ministère de l’Intérieur dirigé par le Hamas. Les frappes aériennes ont touché des appartements résidentiels dans la ville de Khan Younis et le camp de réfugiés de Nuseirat, tous deux situés au sud de la ligne d’évacuation.

Nous nous excusons, mais cette vidéo n’a pas pu se charger.

Le service médical du Croissant-Rouge palestinien a signalé de lourdes frappes aériennes nocturnes près de l’hôpital al-Quds, dans la ville de Gaza. Outre les patients, l’hôpital abrite plus de 12 000 personnes déplacées, précise le communiqué.

Publicité 9

Contenu de l’article

L’armée israélienne affirme qu’elle ne cible pas les civils. Il indique que les militants palestiniens ont tiré plus de 7 000 roquettes sur Israël depuis le début de la guerre.

L’armée a déclaré lundi avoir frappé 320 cibles militantes dans tout Gaza au cours des dernières 24 heures. Il a déclaré avoir détruit des positions antichar et d’autres cibles susceptibles de mettre en danger les forces se préparant à « une manœuvre dans la bande de Gaza », une référence apparente à une opération terrestre.

Les tensions sont également vives en Cisjordanie occupée par Israël, où plus de 90 Palestiniens ont été tués depuis le début de la guerre, principalement lors de violentes manifestations et de fusillades lors de raids d’arrestation militaires. Deux Palestiniens ont été tués par balle lors d’un raid dans le camp de réfugiés de Jalazone tôt lundi, a indiqué le ministère palestinien de la Santé.

Contenu de l’article

commentaires

Postmedia s’engage à maintenir un forum de discussion vivant mais civil et encourage tous les lecteurs à partager leurs points de vue sur nos articles. Les commentaires peuvent prendre jusqu’à une heure pour être modérés avant d’apparaître sur le site. Nous vous demandons de garder vos commentaires pertinents et respectueux. Nous avons activé les notifications par e-mail : vous recevrez désormais un e-mail si vous recevez une réponse à votre commentaire, s’il y a une mise à jour d’un fil de commentaires que vous suivez ou si un utilisateur que vous suivez commente. Consultez nos directives communautaires pour plus d’informations et de détails sur la façon d’ajuster vos paramètres de messagerie.

    Publicité 1

[ad_2]

En LOcal

Back to top button