Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

Israël et le Hamas en guerre | Plus de 260 Canadiens pourront quitter Gaza vendredi

[ad_1]

Quelque 266 citoyens canadiens, résidents permanents et membres de leurs familles ont été ajoutés vendredi à la liste des détenteurs de passeports étrangers autorisés à quitter la bande de Gaza.


Les autorités du poste frontière de Rafah avec l’Égypte devraient commencer à traiter le dernier groupe de personnes cherchant à fuir le dernier conflit entre Israël et le Hamas vers 7 heures du matin, heure locale.

Trente-deux autres personnes liées au Canada ont pu quitter la bande de Gaza jeudi, après que les 75 premiers citoyens, résidents permanents et membres de leurs familles ont fait le voyage mardi.

Aucun Canadien n’a pu traverser la frontière par des moyens officiels mercredi en raison de ce qu’un porte-parole du Département d’État américain a décrit comme des « circonstances de sécurité ».

Affaires mondiales Canada n’a pas encore publié de mise à jour récente, mais le ministère a déclaré que jeudi soir, 550 personnes supplémentaires espéraient toujours quitter le territoire.

La Maison Blanche a annoncé jeudi qu’Israël avait accepté de mettre en œuvre une « pause humanitaire » quotidienne de quatre heures dans ses frappes aériennes à Gaza. Les responsables canadiens espèrent que la pause dans les combats permettra davantage de départs de ressortissants étrangers, l’acheminement de l’aide humanitaire nécessaire, ainsi que la négociation d’une éventuelle fin à la guerre qui dure depuis un mois.

Le président américain Joe Biden a déclaré que la promesse de pauses quotidiennes était intervenue après avoir appelé Israël à suspendre les bombardements pendant trois jours ou plus dans l’espoir que le Hamas libérerait les otages. Cependant, il a déclaré qu’il n’y avait « aucune possibilité » d’un cessez-le-feu.

Jeudi, le Premier ministre Justin Trudeau a exhorté Israël à veiller à ce que les pauses temporaires dans les combats durent suffisamment longtemps pour permettre aux personnes de quitter la zone et à l’aide d’arriver.

La ministre des Affaires étrangères Mélanie Joly a souligné que la bande de Gaza était devenue l’endroit le plus difficile à vivre sur Terre.

Les ressortissants étrangers présents sur le territoire fuient une situation humanitaire qui s’aggrave et les frappes aériennes israéliennes constantes. Cet attentat est une représailles aux attaques brutales du 7 octobre perpétrées par des militants du Hamas, qui ont tué 1 400 Israéliens et kidnappé 239 personnes.

Le ministère de la Santé du territoire contrôlé par le Hamas a déclaré que les bombardements avaient tué plus de 10 800 Palestiniens et que 2 300 autres étaient ensevelis sous les décombres, les frappes détruisant dans certains cas des quartiers entiers.

Les responsables américains affirment que la récente reprise de certains approvisionnements en eau et en nourriture n’a pas encore répondu à l’énorme demande de produits de première nécessité.

Le gouvernement canadien affirme que les personnes liées au Canada qui parviennent à quitter Gaza seront autorisées à rester en Égypte jusqu’à trois jours. Les autorités canadiennes leur fournissent un logement et des produits de première nécessité pendant cette période.



[ad_2]

Gn Ca local

Back to top button