Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
monde

Israël et le Hamas en guerre | Environ 300 000 personnes manifestent leur soutien aux Palestiniens à Londres

[ad_1]

(Londres) Environ 300 000 personnes ont défilé pacifiquement à Londres samedi pour réclamer un cessez-le-feu à Gaza, sous étroite surveillance policière pour tenter d’éviter des débordements alors que des contre-manifestants étaient également présents en nombre dans la capitale.




La police, évoquant le chiffre d’environ 300.000 personnes, a estimé qu’il s’agissait de « la plus grande marche » organisée depuis le 7 octobre dans la capitale.

Israël et le Hamas en guerre | Environ 300 000 personnes manifestent leur soutien aux Palestiniens à Londres

PHOTO HANNAH MCKAY, REUTERS

Manifestation à Londres, le 11 novembre

Arborant calmement des drapeaux palestiniens et brandissant des pancartes demandant « Arrêtez les bombardements de Gaza », les manifestants crient « Palestine libre » et « cessez-le-feu maintenant », cinq semaines après l’attaque meurtrière du mouvement islamiste palestinien Hamas contre Israël, qui en réponse bombarde massivement la bande de Gaza.

Israël et le Hamas en guerre | Environ 300 000 personnes manifestent leur soutien aux Palestiniens à Londres

PHOTO HOLLIE ADAMS, REUTERS

Plusieurs ambulances et véhicules de police sont garés près de Wellington Arch, à Londres.

Au même moment en France, qui compte l’une des plus grandes communautés musulmanes d’Europe, plusieurs milliers de manifestants pour « un cessez-le-feu à Gaza » défilaient à Paris et plusieurs centaines d’autres à Toulouse (sud).

Un important dispositif sécuritaire a été déployé dans la capitale britannique pour prévenir d’éventuels débordements, la police ayant déjà arrêté près de 200 personnes lors de précédentes marches « pour la Palestine », organisées depuis le 7 octobre.

Israël et le Hamas en guerre | Environ 300 000 personnes manifestent leur soutien aux Palestiniens à Londres

PHOTO HANNAH MCKAY, REUTERS

Les soldats saluent devant le cénotaphe pendant deux minutes de silence le jour du Souvenir, le 11 novembre à Londres.

Cela se déroule également contre l’avis du gouvernement, qui l’a jugé « irrespectueux » en ce week-end de commémorations de l’armistice de la Première Guerre mondiale. Vendredi soir, le Premier ministre Rishi Sunak a appelé les manifestants à défiler « pacifiquement et respectueusement ».

« Je suis ici en solidarité avec les Palestiniens face à l’injustice qui se produit. C’est intolérable», a déclaré à l’AFP Gavin Searle, un réalisateur de 58 ans originaire de Hastings (sud de l’Angleterre).

« Nous ne pouvons pas rester les bras croisés quand des gens sont tués », déclare Shiraz Bobra, 41 ans, venu de Leicester (centre de l’Angleterre) pour participer à la marche. Elle espère que la mobilisation encouragera les dirigeants politiques « à s’asseoir autour de la table et à organiser » un cessez-le-feu.

John McGowan, un prêtre catholique, qui dit avoir vécu 5 ans à Jérusalem et défend le principe d’une solution à deux Etats, affirme « souffrir pour les Palestiniens parce que leur terre est occupée et que leurs occupants peuvent être cruels ».

Altérations

Près de 2.000 policiers ont été mobilisés, notamment pour tenter d’éviter des affrontements avec les « centaines » de contre-manifestants nationalistes venus également en nombre dans la capitale, selon la police.

Israël et le Hamas en guerre | Environ 300 000 personnes manifestent leur soutien aux Palestiniens à Londres

PHOTO DYLAN MARTINEZ, REUTERS

Un contre-manifestant est arrêté par la police lors d’une manifestation de solidarité avec les Palestiniens de Gaza le 11 novembre à Londres.

Selon plusieurs médias britanniques, Tommy Robinson, fondateur du groupe d’extrême droite English Defence League, était présent parmi eux.

Des échauffourées ont eu lieu dès la fin de la matinée entre la police et certains de ces militants, dont certains brandissaient le drapeau de l’Angleterre (croix rouge de St George sur fond blanc) ou l’Union Jack, et qui tentaient de s’approcher des lieux. de Whitehall où se trouve le mémorial aux soldats britanniques morts au combat.

En début d’après-midi, la police a affirmé

Crise politique

Israël et le Hamas en guerre | Environ 300 000 personnes manifestent leur soutien aux Palestiniens à Londres

PHOTO ALBERTO PEZZALI, PRESSE ASSOCIÉE

Manifestation à Londres, le 11 novembre

L’organisation de la marche s’est transformée en crise politique, le gouvernement ayant fait pression sur la police pour l’interdire, ce que cette dernière a refusé.

Rishi Sunak a prévenu qu’il tiendrait le chef de la police Mark Rowley « responsable » de tout excès.

La ministre de l’Intérieur Suella Braverman, qui a qualifié les manifestations pro-palestiniennes de « marches de la haine », a suscité un flot de critiques après avoir mis en doute l’impartialité de la police dans sa gestion des manifestations.

Vendredi soir, elle a affirmé qu’elle « soutenait totalement » la police, mais plusieurs responsables politiques l’ont accusée d’avoir mis de l’huile sur le feu avant le début du cortège.

Plusieurs élus de l’opposition ont de nouveau appelé samedi à son départ du gouvernement, comme le Premier ministre écossais Humza Yousaf.

« L’extrême droite a été encouragée par le ministre de l’Intérieur (…) Ils s’en prennent désormais à la police le jour de l’Armistice. La position du ministre de l’Intérieur est intenable. Elle doit démissionner », a-t-il écrit sur X.

La guerre a fait 1.200 morts en Israël, en majorité des civils tués lors de l’attaque sans précédent du Hamas le 7 octobre, selon un bilan révisé à la baisse du gouvernement israélien. Et 11 078 morts dans les bombardements menés en représailles par Israël dans la bande de Gaza, principalement des civils également, dont 4 506 enfants, selon le ministère de la Santé du Hamas.

Depuis le début du conflit, le Royaume-Uni connaît une multiplication des actes antisémites et islamophobes.

Manifestations ailleurs dans le monde

Des manifestations de soutien aux Palestiniens ont également eu lieu samedi en Belgique, en France, en Espagne, en Irlande, entre autres.

  • Manifestation à Bruxelles, Belgique, 11 novembre 2023

    PHOTO YVES HERMAN, REUTERS

    Manifestation à Bruxelles, Belgique, 11 novembre 2023

  • Manifestation à Paris, le 11 novembre 2023

    PHOTO CLAUDIA GRECO, REUTERS

    Manifestation à Paris, le 11 novembre 2023

  • Manifestation à Dublin, Irlande, le 11 novembre 2023

    PHOTO CLODAGH KILCOYNE, REUTERS

    Manifestation à Dublin, Irlande, le 11 novembre 2023

  • Un chien participant à la manifestation à Dublin, le 11 novembre 2023

    PHOTO CLODAGH KILCOYNE, REUTERS

    Un chien participant à la manifestation à Dublin, le 11 novembre 2023

  • Manifestation à Pampelune, Espagne, 11 novembre 2023

    PHOTO ALVARO BARRIENTOS, PRESSE ASSOCIÉE

    Manifestation à Pampelune, Espagne, 11 novembre 2023

1/5



[ad_2]

Gn Ca news

Back to top button