Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

Israël affirme avoir tué des « terroristes » lors d’une frappe aérienne contre une mosquée en Cisjordanie occupée

[ad_1]

L’armée israélienne a affirmé dimanche avoir tué, lors d’une frappe aérienne, des « terroristes » qui s’abritaient dans un passage souterrain de la mosquée Al-Ansar à Jénine, en Cisjordanie occupée.

• Lire aussi : Israël/Hamas : la Russie veut une nouvelle réunion du Conseil de sécurité de l’ONU

• Lire aussi : (EN IMAGES) Impressionnante manifestation pro-palestinienne à Québec

• Lire aussi : Israël veut intensifier ses frappes sur Gaza à partir de samedi

« L’armée a mené une attaque aérienne contre un complexe terroriste appartenant à des membres du Hamas et du Jihad islamique, responsables de plusieurs attaques terroristes ces derniers mois, et qui préparaient une autre attaque terroriste imminente », a indiqué l’armée israélienne dans un communiqué.

Le directeur du Croissant-Rouge de Jénine, Mahmoud Al-Saadi, a été cité par l’agence de presse officielle palestinienne Wafa, affirmant qu’une personne avait été tuée et trois autres blessées lors de cette frappe.

Selon l’armée israélienne, qui a mené l’opération conjointement avec les services de renseignement intérieurs israéliens, la mosquée a servi de « centre de commandement pour planifier de futures attaques » et de « base pour les mener ».

Toujours selon l’armée, la « cellule terroriste » a organisé samedi 14 octobre une attaque près de la barrière de séparation entre Israël et la Cisjordanie à l’aide d’un engin explosif, mais sans faire de victimes.

Des dizaines de personnes ont été tuées en Cisjordanie par l’armée israélienne ou par des habitants des colonies depuis le 7 octobre, date de l’attaque sanglante du Hamas contre Israël depuis la bande de Gaza, qui a fait plus de 1 400 morts, en majorité des civils fauchés par balles. , brûlé vif ou mort de mutilation.

L’armée israélienne a annoncé avoir retrouvé les corps de 1.500 combattants du Hamas dans les villes dont elle a repris le contrôle après cette attaque, la plus meurtrière depuis la création d’Israël en 1948.

Dans la bande de Gaza, plus de 4 300 personnes, pour la plupart des civils, ont été tuées dans les bombardements incessants menés en représailles par l’armée israélienne, selon le ministère de la Santé du Hamas.



[ad_2]

Fr- local

Back to top button