Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
monde

Irak : 192 familles rapatriées du camp d’Al-Hol en Syrie

[ad_1]

Au moins 192 familles irakiennes, soit 776 personnes, ont quitté le camp syrien d’Al-Hol, qui abrite notamment des proches de jihadistes du groupe État islamique (EI), pour rentrer en Irak, a annoncé dimanche un responsable de la sécurité irakienne.

La veille, l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH) avait confirmé le départ de bus transportant ces familles irakiennes depuis Al-Hol, au nord-est de la Syrie. A leur arrivée en Irak, ces ressortissants sont retenus plusieurs semaines, voire plusieurs mois, dans le camp d’Al-Jadaa, avant de pouvoir regagner leur région d’origine.

Près de 50 000 personnes vivent dans le camp délabré et surpeuplé d’Al-Hol, sous administration kurde. Il s’agit de Syriens déplacés, de réfugiés irakiens et de plus de 10 000 étrangers venus d’une soixantaine de pays, familles de jihadistes de l’EI.

S’exprimant sous couvert d’anonymat, un haut responsable de la sécurité irakienne a confirmé le retour de « 192 familles, soit 776 personnes », précisant que le ministère irakien des Migrations et des Personnes déplacées coordonnait ces rapatriements avec les autorités semi-autonomes. Kurdes du nord-est de la Syrie.

Le retour en Irak de proches de jihadistes continue de susciter la polémique au sein d’une population dont une partie est martyrisée depuis trois ans par les exactions de l’EI, organisation ultra-radicale qui a occupé jusqu’à un tiers du territoire irakien de 2014 et jusqu’en 2017.

Pour modérer l’hostilité qui risque d’attendre ces familles revenant de Syrie, elles sont d’abord hébergées à Jadaa où, selon les autorités, elles suivent, outre des contrôles de sécurité, une « rééducation psychologique » visant à s’assurer qu’elles ne représentent aucun danger jihadiste.

Malgré les défis, l’Irak est l’un des rares pays à rapatrier régulièrement ses ressortissants d’Al-Hol, un engagement salué à la fois par l’ONU et les États-Unis.

Plus de 1 500 familles irakiennes ont été transférées d’Al-Hol à Jadaa, a annoncé début novembre le conseiller irakien à la sécurité nationale Qassem al-Aaraji, cité par l’agence de presse officielle INA. Il a précisé que 900 familles avaient déjà été autorisées à rentrer chez elles.

[ad_2]

Gn Ca world

Back to top button