Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
monde

Inondations et pluies torrentielles dans le Pas-de-Calais, qui évalue les dégâts

[ad_1]

Rivières inondées, rues inondées, maisons endommagées : le Pas-de-Calais tentait vendredi d’évaluer l’ampleur des dégâts après une nuit de pluies torrentielles, qui ont suivi une montée des eaux déjà destructrice mardi.

« Ça fait une semaine qu’on est comme ça et je n’en peux plus », déclare Corentin Thelier, 27 ans, habitant d’Hesdigneul-lès-Boulogne, commune également touchée par les inondations le 2 novembre, au passage de la tempête Ciaran. .

Le département est placé en alerte rouge depuis jeudi par Météo-France tant pour les crues que pour les pluies et les crues, un épisode qui ne devrait commencer à s’estomper qu’en fin d’après-midi de vendredi.

La Seine-Maritime et la Somme, deux départements localement très touchés par les intempéries dans la nuit, ainsi que le Nord, sont en vigilance orange.

« Il y aura une accalmie après 16 heures », a indiqué vendredi matin la préfecture de la zone de défense et de sécurité du Nord.

Dix-neuf résidents d’une petite maison de retraite de Nielles-lès-Bléquin ont dû être évacués par mesure de précaution, a indiqué la préfecture. Une opération est également en cours vendredi matin dans une ferme de Montreuil où une centaine de bovins ont été sauvés.

AFP

Le bilan s’élève toujours à trois blessés légers depuis lundi.

Les niveaux de précipitations sur l’ensemble de l’épisode sont proches des quantités habituelles sur un mois, précise Météo-France.

Selon la préfecture, « les cumuls attendus au plus fort de l’épisode » de pluie entre 16 heures jeudi et 16 heures vendredi « sont de l’ordre de 30 à 50 mm dans le Pas-de-Calais » et « 70-80 mm sur l’ouest de la Somme.

« Préoccupations »

L’accalmie attendue en fin de journée « devrait durer tout le week-end », mais avec déjà « quelques inquiétudes » quant à un nouvel épisode pluvieux en début de semaine prochaine, a indiqué le ministre de la Transition écologique Christophe Béchu sur « FranceInfo ».

Pas moins de 130 communes, selon la préfecture, ont été touchées ces derniers jours par des inondations dans le département, déjà touché par la tempête Ciaran, puis les crues records de la Liane, de l’Aa et de la Canche mardi.

Selon un bilan de Vigicrues vendredi, le niveau de la Liane est « beaucoup inférieur » à celui observé « en début de semaine », mais des débordements « sont encore possibles ».

A l’inverse, les niveaux de la Canche risquent « d’atteindre, voire de dépasser les crues du début de semaine » et « des débordements généralisés et dommageables sont à prévoir » concernant l’Aa.

Deux pompes de grande capacité, capables d’absorber 5 400 m3 par heure, ont été déployées et une troisième a dû être déployée rapidement, afin de limiter les dégâts, a indiqué la préfecture.

« Restez vigilants pour vos proches et pour vous-mêmes », a écrit jeudi soir le président Emmanuel Macron aux habitants du Pas-de-Calais et aux « compatriotes qui subissent l’épreuve des intempéries ».

La Croix-Rouge a ouvert douze centres d’hébergement, dont le plus grand est basé à Saint-Étienne-au-Mont, où 300 maisons ont été endommagées dans la nuit de lundi à mardi.

Fatigué

A quelques kilomètres de là, à Hesdigneul-lès-Boulogne, des habitants se promènent en pantalons et bottes de pêcheur, dans une eau brunâtre jusqu’aux genoux, sous un ciel sombre.

Corentin Thelier ne met plus de sacs de sable devant sa maison, car « ça empêche l’eau d’entrer mais ça l’empêche aussi de sortir. L’eau, si elle ne rentre pas par la porte, elle rentre par les sols, les murs, la douche, les toilettes… »

Le visage tiré, il a déjà nettoyé sa maison à deux reprises, après les inondations de lundi et jeudi. « Mais maintenant, je ne vais pas dire que j’ai abandonné, mais ça restera comme ça tant qu’il y aura de l’eau sur la route. »

Les écoles de 200 communes restent fermées vendredi comme la veille, et la circulation des trains reste interrompue sur deux tronçons (Boulogne-Etaples et Saint-Pol-Etaples) au moins jusqu’à samedi « afin de garantir la sécurité des voyageurs et du personnel », a indiqué la SNCF sur X.

L’assureur Axa a enregistré « plusieurs centaines de sinistres » dans le Nord-Pas-de-Calais et nous « nous rapprochons » du millier, a annoncé jeudi son directeur régional, Thibaut Denys de Bonnaventure.

L’état de catastrophe naturelle doit être déclenché le 14 novembre pour les communes sinistrées du Pas-de-Calais et du Nord. Plus de 50 communes ont déposé un dossier, selon la préfecture.

Bien qu’ils constituent des phénomènes naturels, les inondations, cyclones et sécheresses peuvent être amplifiés par le réchauffement climatique généré par les activités humaines.

Les inondations sont des catastrophes particulièrement coûteuses : entre 1970 et 2019, elles ont représenté 44 % de toutes les catastrophes et 31 % des pertes économiques.



[ad_2]

Gn Ca news

Back to top button