Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
monde

Inauguration républicaine | Le nouveau président de la Chambre soutient « de tout cœur » Donald Trump

[ad_1]

(New York) Le nouveau président de la Chambre des représentants, Mike Johnson, a apporté mardi son soutien à Donald Trump dans la course à l’investiture républicaine, une décision qui constitue un revirement symbolique par rapport à son prédécesseur.


M. Johnson, allié indéfectible de l’ancien président américain, a déclaré mardi matin dans un entretien à CNBC qu’il soutenait « de tout cœur » le candidat Trump.

Mike Johnson, un représentant peu connu de la Louisiane, est devenu président de la Chambre à la fin du mois dernier lorsque Kevin McCarthy a été évincé par les républicains d’extrême droite.

M. McCarthy avait été l’un des premiers alliés de Donald Trump et l’un des premiers élus à s’aligner publiquement sur lui après l’insurrection du 6 janvier 2021 au Capitole. Mais il n’a pas cette fois officiellement soutenu l’ex-président pour son éventuel retour à la Maison Blanche.

Il s’est attiré l’ire des partisans de Donald Trump après s’être demandé à haute voix lors d’une interview cet été si l’ex-président était le candidat le plus fort parmi le très large groupe de ses rivaux. Le champ des candidats s’est rétréci ces dernières semaines, mais l’avance de M. Trump est restée stable dans les sondages.

L’ex-président a célébré l’accession de Kevin Johnson au poste de président de la Chambre en le surnommant « MAGA Mike Johnson ».

Quelques heures avant les commentaires de M. Johnson mardi matin, le New York Times soulignait l’une de ses publications sur Facebook, d’août 2015, avant son élection au Congrès. Il a critiqué Donald Trump, alors candidat républicain à la présidentielle, en disant : « il lui manque le caractère et le centre moral dont nous avons désespérément besoin à la Maison Blanche ».

En réponse à quelqu’un qui commentait son message, M. Johnson a écrit, selon le journal : « J’ai peur qu’il casse plus de choses qu’il n’en répare. Il est de nature impétueuse, ce qui constitue un trait de caractère dangereux pour un commandant en chef des forces armées.

Mais M. Johnson, un conservateur social, est devenu plus tard un ardent défenseur de Donald Trump, notamment lors de sa première destitution en 2019 et jusqu’aux élections de 2020, faisant écho à certaines des théories du complot du président défait. Il avait également déposé un mémoire dans le cadre d’un procès visant à annuler la victoire de Joe Biden à l’élection présidentielle de 2020.



[ad_2]

Gn Ca world

Back to top button