Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
monde

Hôpital de Gaza : Biden appelle à des « actions moins intrusives » de la part d’Israël

[ad_1]

Joe Biden a demandé lundi à Israël de protéger le principal hôpital de Gaza, à proximité duquel se déroulent des combats entre l’armée israélienne et les combattants du Hamas.

• Lire aussi : Israël affirme que le Hamas a « perdu le contrôle de Gaza »

• Lire aussi : L’ONU prévient que les opérations humanitaires à Gaza « cesseront dans les 48 heures » en raison du manque de carburant

• Lire aussi : Guerre Israël-Hamas : « plus d’électricité » dans les hôpitaux de Gaza

« J’espère et j’attends des actions moins intrusives concernant l’hôpital » Al-Chifa, a déclaré le président américain à la Maison Blanche, interrogé par les journalistes pour savoir s’il en avait parlé avec les dirigeants israéliens. « L’hôpital doit être protégé », a-t-il ajouté.

Joe Biden, qui s’est dit « en contact avec les Israéliens » sur le sujet, s’est exprimé depuis le Bureau Ovale à l’occasion de la signature d’une initiative de recherche sur la santé des femmes, aux côtés de la Première dame, Jill Biden.

Le président américain a ajouté qu’un accord pour « la libération des prisonniers » était toujours en cours de négociation avec l’aide du Qatar.

Selon un chirurgien de Médecins Sans Frontières (MSF), des centaines de personnes sont bloquées à l’hôpital d’Al-Chifa dans des conditions « inhumaines ».

Israël affirme que le Hamas a installé ses infrastructures dans un réseau de tunnels sous l’hôpital al-Chifa, ce que le Hamas nie.

Le bâtiment a été transformé en zone de guerre tandis que médecins et organisations humanitaires s’alarment du sort de milliers de civils et de malades.

Le vice-ministre de la Santé du gouvernement Hamas, Youssef Abou Rich, a déclaré lundi à l’AFP que « sept bébés prématurés » et « 27 patients en soins intensifs » étaient décédés depuis samedi en raison du manque d’électricité dans cette zone. hôpital.

Israël, qui ordonne à la population de quitter les zones de guerre, a annoncé qu’un « couloir » d’évacuation resterait en place lundi pour permettre aux civils de quitter l’hôpital al-Chifa, tout en reconnaissant que ce secteur était en danger. en proie à des « combats intenses ».

Israël frappe sans relâche la bande de Gaza depuis l’attaque lancée sur son sol par les commandos du Hamas le 7 octobre, et mène depuis le 27 octobre une opération terrestre dans le but d’« anéantir » le mouvement islamiste.

Côté israélien, environ 1 200 personnes ont été tuées, selon les autorités, en grande majorité des civils tués le jour de l’attaque, d’une ampleur et d’une violence jamais vues depuis la création d’Israël en 1948.

Dans la bande de Gaza, les bombardements israéliens ont tué 11 240 personnes depuis le 7 octobre, en majorité des civils, dont 4 630 enfants, selon le ministère de la Santé du Hamas.



[ad_2]

Gn Ca news

Back to top button