Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

Guerre entre Israël et le Hamas | Une pause « significative » est nécessaire, insiste Trudeau

[ad_1]

(Ottawa) Sans aller jusqu’à appeler à un cessez-le-feu entre Israël et le Hamas, Justin Trudeau appelle à une pause humanitaire « significative » – non seulement pour acheminer l’aide humanitaire et sortir ceux qui sont coincés à Gaza, mais aussi pour que le contexte s’y prête. à un retour aux négociations sur la solution à deux États.




S’il faut faire « tout ce qui est possible pour réduire la violence », et permettre l’accès à « une aide réelle et substantielle » dans l’enclave, il faut aussi commencer à réfléchir à des solutions pour l’avenir, a plaidé le Premier ministre mercredi lors d’une point de presse, lors d’une conférence de presse. son arrivée à la réunion hebdomadaire de son caucus.

« Nous devons également être en mesure d’entamer des discussions sur ce que sera la solution (à moyen et long terme) – comment nous allons établir ces deux États prospères, sûrs et viables. Un État palestinien responsable qui protège et prend soin de ses citoyens, un État d’Israël, un État juif, protégé et sécurisé », a-t-il insisté.

Tout en dénonçant les attentats « horribles » et « inimaginables » perpétrés en Israël il y a un mois et un jour par le Hamas, Justin Trudeau a condamné la « mort », ainsi que la « dévastation, la destruction des familles, des aînés, des enfants de mères » qui ont suivi. dans la bande de Gaza, où le bilan a franchi le seuil des 10 000 victimes.

Il s’est tout de même réjoui que le Canada ait réussi à évacuer mardi 75 personnes par le poste frontalier de Rafah, qui sépare l’enclave de l’Égypte. Mais « il reste encore des centaines de personnes et de familles à libérer », sans compter les otages détenus par le Hamas depuis les attentats du 7 octobre, a-t-il rappelé.

Les citoyens et résidents permanents canadiens ainsi que leurs proches sont sur une liste à évacuer mercredi et jeudi, selon nos informations.

Des gestes haineux « épouvantables » au Canada

Dans son discours énergique devant les caméras mercredi matin, le Premier ministre a également appelé à une désescalade des tensions et des divisions dans le pays.

La montée de l’antisémitisme et de l’islamophobie est « épouvantable », a-t-il déclaré.

« Si nous ne pouvons pas mieux nous entendre au Canada – mieux, pas seulement nous entendre, nous écouter les uns les autres – dans quel pays au monde pourront-ils se rapprocher ? », a lancé Justin Trudeau.

Ainsi, les gestes haineux visant les synagogues, les entreprises juives, les centres communautaires et les garderies juives doivent cesser, ainsi que les « récriminations envers quiconque ose arborer un drapeau palestinien », a-t-il déclaré.

Le Bloc réclame un cessez-le-feu

Le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet, qui considérait un cessez-le-feu irréaliste il y a environ deux semaines, a changé d’avis mercredi.

Parce que « le gouvernement israélien actuel se montre indigne de la garantie qu’il a reçue d’intervenir contre les terroristes du Hamas à Gaza en tuant des milliers de civils », a-t-il déclaré.

Le Bloc québécois se joint donc au Nouveau Parti démocratique, dont l’ensemble du caucus réclame un cessez-le-feu.

En incluant les députés libéraux et verts qui réclamaient l’arrêt des hostilités, on compte désormais plus de 110 élus fédéraux dans ce camp, soit près du tiers des députés de la Chambre des communes.



[ad_2]

Gn Ca local

Back to top button