Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

Gaza : l’escalade militaire sera « catastrophique » pour les habitants

[ad_1]

Toute escalade ou même poursuite de l’action militaire israélienne à Gaza sera « catastrophique » pour la population locale, a déclaré vendredi le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Filippo Grandi.

• Lire aussi : L’Egypte autorise le passage de l’aide à Gaza

• Lire aussi : Aux portes de Gaza : une aide insuffisante qui tarde à arriver

« Je peux vous dire avec certitude que toute nouvelle escalade ou même poursuite des activités militaires sera tout simplement catastrophique pour la population de Gaza », a déclaré Grandi lors d’une conférence de presse à Tokyo.

Tout en soulignant que l’agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) n’avait aucun mandat officiel dans les territoires palestiniens ou en Israël, Filippo Grandi a déclaré qu’il « partageait l’extrême inquiétude et l’angoisse exprimées par nombre de (ses) collègues, dont le secrétaire général des Nations Unies ».  » concernant le conflit.

Il a également affirmé que les conséquences de l’extension du conflit au Liban et ailleurs seraient « incalculables ».

Au 14ème jour de la guerre entre Israël et le Hamas, déclenchée par une attaque meurtrière sans précédent du mouvement palestinien au pouvoir à Gaza, l’ONU estime que les quelque 2,4 millions de Gazaouis – dont la moitié sont des enfants – sont au bord de la « catastrophe ». » parce qu’Israël leur refuse tout accès à l’eau, à l’électricité et au carburant.

L’aide internationale attendue par les Palestiniens de Gaza s’accumule vendredi près de la frontière avec l’Egypte, alors que des quartiers entiers ont été rasés et plus d’un million de personnes déplacées après le siège imposé par Israël le 9 octobre à la bande de Gaza, déjà soumise à un contrôle foncier. blocus maritime et aérien depuis que le Hamas y a pris le pouvoir en 2007.

Plus de 1 400 personnes ont été tuées le 7 octobre sur le territoire israélien par des hommes du Hamas, en majorité des civils qui ont été abattus, brûlés vifs ou sont morts des suites de mutilations le jour de l’attaque du Hamas, selon les autorités israéliennes.

Environ 1.500 combattants du Hamas ont été tués lors de la contre-offensive qui a permis à Israël de reprendre le contrôle des zones attaquées, selon l’armée israélienne. Le Hamas a enlevé 203 otages, dont des étrangers originaires de plus de vingt pays, selon le dernier rapport israélien.

Côté palestinien, 3.785 personnes dont au moins 1.524 enfants ont été tuées dans la bande de Gaza, selon le ministère de la Santé du Hamas.



[ad_2]

Fr- local

Back to top button