Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

François Legault réitère sa confiance à Geneviève Guilbault, qui a enterré le 3e lien routier

[ad_1]

Moins de vingt-quatre heures après avoir ressuscité l’idée d’un troisième lien autoroutier, François Legault évoque la possibilité d’un pont et réitère avoir « totalement » confiance en sa ministre des Transports, Geneviève Guilbault. Celui qui a enterré le projet souligne qu’il faut discuter de « mobilité » en général, sans dire si cela inclut le tramway.

• Lire aussi : Défaite à Jean-Talon: Legault déterre le 3e lien routier et veut consulter la population

• Lire aussi : 3e lien : « La réalité rattrape le gouvernement », estime Gilles Lehouillier

Le premier ministre, qui avait créé la surprise au lendemain de sa défaite dans Jean-Talon en annonçant son intention de consulter la population sur sa promesse phare abandonnée au printemps dernier, a été attaqué par tous les partis mercredi.

Devant les journalistes, M. Legault a d’abord soutenu qu’on « ne fait pas d’erreur quand on écoute la population ». « Je pense qu’il y a eu un message lundi qui était clair, qu’ils ont peut-être trouvé que le virage (vers un 3e lien sans voitures) s’était fait trop vite », a-t-il ajouté.

Un pont ou un tunnel

«Tout ce que j’ai dit hier, c’est qu’on va consulter les citoyens de la grande région de Québec et qu’on ne peut pas exclure la possibilité d’avoir un 3e lien quelle que soit la forme qu’il prend», s’est alors défendu le chef caquiste, au Salon bleu.

«Il est important de ne pas être dogmatique», a répété M. Legault, ajoutant qu’il faut «examiner toutes les possibilités», qu’il s’agisse «d’un pont, d’un tunnel, pour les camions».

« Nous n’allons pas décider des conclusions de la consultation avant de procéder à la consultation », a-t-il insisté.

  • Écoutez l’entrevue de Marie-Soleil Gagné, directrice générale d’Accès transports viable au micro d’Alexandre Dubé via
    :
Guilbault entretient le flou sur le tramway

À son tour, la ministre des Transports et de la Mobilité durable, Geneviève Guilbault, a souligné que le mécontentement clairement exprimé lundi par les électeurs de Jean-Talon dépasse les frontières de cette circonscription.

« Nous n’excluons rien pour le moment », a déclaré le vice-Premier ministre. Selon elle, la concertation devrait porter non seulement sur l’éventualité d’un 3e lien autoroutier, mais sur les « projets de mobilité » en général.

« Nous allons consulter les gens, nous allons écouter ce qu’ils nous disent sur la mobilité, mais sur les projets en général. Je le ferai avec mes huit collègues de la Capitale-Nationale», a souligné le député de Louis-Hébert.

Lorsqu’on lui a demandé si le tramway faisait partie des projets de mobilité à reconsidérer, Mme Guilbault n’a pas daigné répondre.

«Nous recevrons la mise à jour (de la Ville de Québec) le mois prochain, rien n’a changé», a indiqué plus tard M. Legault à ce sujet, assurant qu’il soutient toujours le projet.

  • Écoutez la rencontre politique entre Antoine Robitaille et Benoit Dutrizac via Radio QUB :
Des échanges forts au Salon bleu

Le sujet a monopolisé une bonne partie des discussions lors de la période des questions mercredi.

« On pensait, en avril dernier, lorsqu’il a pris sa décision de grattoir la promesse de la 3ème liaison autoroutière qu’il avait consultée, consulté la science. Là, il fait volte-face et il est prêt à rouvrir cela, malgré les preuves qu’il nous a dit avoir, que la science ne le justifiait pas», a déploré le chef libéral par intérim, Marc Tanguay.

« Il a ressuscité un projet de zombies juste à temps pour Halloween. Quel manque de respect envers les gens de la région de Québec! Quel manque de respect envers les Québécois», a fustigé le leader parlementaire de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois.

«Je me demande ce que ressent la ministre des Transports lorsqu’elle entend parler le Premier ministre, car au printemps», se souvient-il, «elle s’est présentée seule devant les médias, avec une grosse pile de documents, des études sérieuses et pragmatiques pour expliquer que c’était un projet qui n’a pas tenu la route. (…) Où sont passées ces études sérieuses ?


François Legault réitère sa confiance à Geneviève Guilbault, qui a enterré le 3e lien routier

PHOTO D’ARCHIVE STEVENS LEBLANC/LE JOURNAL DE QUEBEC

Selon le chef péquiste Paul St-Pierre Plamondon, la volte-face de François Legault « en dit long sur la nature de la gouvernance caquiste ».

Au lendemain de l’élection partielle dans Jean-Talon, «il a rappelé aux électeurs exactement pourquoi il avait été sanctionné», a-t-il déclaré.

«En ramenant la possibilité du 3e lien, le premier ministre démontre encore une fois que ses décisions sont basées sur l’humeur du moment, sur l’improvisation», note le chef du PQ.

Ce qu’ils ont dit:

« Un instant ! On n’avait pas promis le 3ème lien. On disait que rien n’était exclu. C’est très différent. »

– Éric Caire, député caquiste de La Peltrie et ministre de la Cybersécurité et du Numérique

« Personnellement, je n’ai jamais perdu espoir (dans la possibilité d’un 3e lien). (…) Il faut penser davantage au trafic intense. (…) J’ai eu quelques appels (d’élus de Chaudière-Appalaches) et effectivement ils sont très heureux de voir qu’on va rouvrir ce dossier.»

– Luc Provençal, député CAQ de Beauce-Nord

« Je pense que tous les sujets doivent être abordés. Je pense que nous devons réfléchir à plus d’un sujet. Je pense que le lien autoroutier doit s’inscrire dans cette réflexion. Je ne pense pas que ce soit un sujet tabou. »

– Martine Biron, députée caquiste des Chutes-de-la-Chaudière et ministre des Relations internationales

« J’ai toujours cru en un nouveau lien. Toujours, je crois toujours en une nouvelle connexion. Maintenant, je ne veux pas que nous fassions des promesses vides de sens. On va écouter les gens, puis on va voir ce qu’ils ont à nous proposer. »

– Bernard Drainville, député caquiste de Lévis et ministre de l’Éducation

Voir également:



[ad_2]

Fr- local

Back to top button