Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
monde

Florian Xhekaj est en pleine épanouissement offensif cette saison dans l’OHL

[ad_1]

Étant donné que le Canadien de Montréal est en pleine reconstruction, il est normal que l’on surveille de près les performances des différents espoirs de l’organisation.

Que ce soit directement dans la LNH à Montréal, dans la Ligue américaine à Laval, ou ailleurs, que ce soit dans les ligues juniors ou en Europe, c’est excitant de suivre les espoirs.

Évidemment, certains font plus parler d’eux que d’autres et sont donc tenus en plus grande estime par l’organisation et les fans.

Les Hutson, Roy, Mailloux, Reinbacher et Mesar de ce monde prennent beaucoup de place lorsqu’il est question d’espoirs au CH, mais cela ne veut pas dire que d’autres espoirs n’ont pas droit à leur moment de gloire.

En effet, plusieurs autres jeunes joueurs méritent qu’on s’y intéresse cette saison, et l’un d’eux est Florian Xhekaj.

Sur le fond, la sélection du petit frère du shérif Arber au quatrième tour avait été vivement critiquée.

Divers analystes et partisans de la LNH avaient affirmé que Xhekaj avait été sélectionné beaucoup trop hâtivement étant donné qu’il n’avait absolument rien fait à sa première saison dans la OHL avec 25 points, dont 13 buts, en 68 matchs.

Ce sont des statistiques d’un joueur de profondeur de la OHL, qui ne valent pas vraiment un choix de quatrième ronde.

Cependant, cette saison, Xhekaj montre qu’il y a bien plus que le simple fait que c’est le frère d’Arber derrière sa sélection au 101e rang au total lors du dernier repêchage.

En effet, l’attaquant de 19 ans s’épanouit offensivement, ce que le CH croyait possible et espérait en l’ayant sélectionné si haut au quatrième tour.

Xhekaj totalise déjà 10 points, dont six buts, en 13 matchs cette saison avec les Bulldogs de Brantford.

Il a également marqué deux buts hier soir dans une victoire de 5-3 des Bulldogs contre les IceDogs de Niagara.

Ce sont deux beaux buts de Xhekaj, certes, mais ce qu’on retient aussi, c’est son attitude après ces deux buts.

Il n’hésite pas à narguer l’adversaire et à narguer la foule.

Même cela a conduit à une petite mêlée à laquelle Xhekaj n’a pas tardé à se joindre.

Ainsi, non seulement Xhekaj perturbe l’adversaire par son jeu robuste et son côté moqueur, mais il est également capable de mettre des points au tableau.

10 points en 13 matchs, ce n’est pas rien pour celui qui compte déjà 20 minutes de pénalité et trois fautes de match depuis le début de la saison.

Florian ressemble donc beaucoup à son grand frère Arber dans son style de jeu.

La seule différence est qu’il est un attaquant, et donc il peut se permettre davantage en termes de combats et de pénalités.

Le perdre pendant cinq minutes fait moins mal que perdre un défenseur comme Arber Xhekaj pendant cinq minutes.

Bref, tranquillement, Florian Xhekaj évolue et s’épanouit offensivement dans l’OHL.

Il donne raison au Tricolore de l’avoir sélectionné aussi haut.

S’il continue sur sa bonne dynamique dans son développement, nous pourrions très bien le voir chez les pros le plus tôt possible.

C’est le genre de joueur dont nous avons toujours besoin sur un quatrième trio.

Et à part ça, qui dirait non à deux Xhekaj dans l’alignement de Montréal ?

Pas moi en tout cas.

Beaucoup de

– Eh bien, voyons, wow.

– Qu’en penses-tu ?

– Voilà un défenseur qui attire l’attention dans la LNH sur le marché des transactions.

– Les propos d’Olivier Renard.

– Un très joli but.



[ad_2]

Gn Ca news

Back to top button