Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

Fini la nudité dans les vestiaires du hockey mineur ?

[ad_1]

Depuis le 12 septembre, tous les joueurs de hockey mineur au Canada doivent arriver à l’aréna portant des « vêtements de base », ou doivent se changer dans un espace privé.

Avec elle Politique des vestiairesHockey Canada aimerait offrir un environnement sûr et respectueux pour tous.

Pour promouvoir l’inclusion et le respect de la vie privée, Hockey Canada exige que certains « vêtements de base » soient portés par tout le monde et en tout temps dans les vestiaires et locaux équivalents où plus d’une personne est présente. Vous devez donc arriver à l’arène portant une première couche (ex. short et t-shirt, short de compression et t-shirt ou brassière de sport).

Les personnes qui ne le portent pas à leur arrivée à l’aréna peuvent utiliser un endroit privé approprié (par exemple, une cabine privée dans les toilettes, un vestiaire inoccupé) pour enfiler leur couche de base avant de rejoindre d’autres personnes dans le vestiaire.peut-on également lire dans le document.

Dans la même politique, Hockey Canada recommande de porter un maillot de bain lorsque les douches n’ont pas de cabine fermée.

La directive émanant de la fédération nationale, les joueurs de moins de 18 ans de toutes les provinces y sont soumis. Hockey Québec l’a confirmé par courriel.

Plusieurs parents de joueurs à qui Radio-Canada Sports a parlé de cette nouvelle politique n’en étaient toutefois pas au courant.

Chez les plus jeunes, certains parents optent déjà pour une formule où ils font enfiler le matériel à leur enfant à la maison, par souci d’efficacité et aussi parce que les vestiaires de nombreuses arènes sont exigus.

La politique soulève cependant des questions lorsqu’il s’agit des adolescents, d’autant plus que certaines équipes exigent même que les joueurs se présentent à l’arène habillés selon un certain décorum.

Hockey Canada est bien conscient des contraintes physiques dans certaines installations et, à ce titre, encourage les associations à faire preuve d’ingéniosité et à travailler de manière proactive (…) en collaboration avec les gestionnaires d’installations locaux, pour assurer l’accès à des vestiaires ou à des installations équivalentes convenant à toute personne qui préfère ne pas se changer dans le vestiaire de l’équipe.

Une mère, qui n’était pas au courant de cette mesure, a souligné qu’il faudrait beaucoup de temps pour que chaque enfant aille se changer aux toilettes.

Un président d’association, contacté par Radio-Canada Sports, a admis avoir reçu de la documentation décrivant la politique, mais qu’avec le peu de ressources dont il disposait, c’est difficile à gérer.

Il ajoute que plus les joueurs vieillissent, moins les bénévoles restent dans les vestiaires, justement pour une question d’intimité.

Nous leur demandons (aux bénévoles) de rester à proximité des vestiaires pour assurer la sécurité en cas de glissade.

Un autre entraîneur a souligné que les équipes doivent quitter les vestiaires 20 minutes maximum après la fin d’un match car les horaires sont très serrés. Il confirme également que ces règles seraient très difficiles à appliquer.

Les arbitres ne sont pas épargnés par la mesure.

Puisque les vestiaires réservés aux arbitres et aux juges de lignes sont souvent utilisés en même temps par des personnes d’âges, de sexes et parfois même de sports différents, la sécurité et l’intimité sont primordiales. Afin de créer un environnement sûr et accueillant pour tous, il convient d’appliquer la règle vestimentaire de base et les recommandations sur l’utilisation des douches, souligne Hockey Canada dans le document.

La politique du vestiaire ne mentionne cependant pas ce qui pourrait arriver à une association ou un club qui refuserait de s’y conformer.

[ad_2]
journalmetro

Back to top button