Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Sport

Finale de la Coupe Billie Jean King | Le Canada remporte son premier duel

[ad_1]

Le Canada connaît un bon départ en finale de la Coupe Billie Jean King. Marina Stakušić, 258 anse monde, a battu l’Italienne Martina Trevisan, 43 anse mondial, en deux sets de 7-5 et 6-3, dimanche matin en Espagne.


Stakusic, la grande découverte de la semaine dans le clan canadien, a joué comme elle l’a fait tout au long du tournoi : comme une vraie pro. Impeccable défensivement, explosive, rapide, endurante, elle était partout sur le terrain. Tout cela lui a permis de gagner.

Leylah Annie Fernandez tentera désormais de vaincre Jasmine Paolini pour offrir au Canada un premier triomphe historique dans ce tournoi.

« Je suis tellement heureux et honoré de pouvoir jouer cette semaine », a déclaré Stakusic après la victoire.

Honnêtement, ce fut la meilleure expérience de ma vie. Je ne m’attendais pas à ça en arrivant ici cette semaine, mais je suis tellement content du résultat.

Marina Stakušić

En résumé

Le premier tour entre Stakusic et Trevisan peut être coupé aux ciseaux. Si la Canadienne était nerveuse en début de match, cela ne se voyait pas du tout dans son jeu. Après s’être accordée un blanchissage, elle a rompu le service.

Au point défensivement, le joueur de 18 ans a fait preuve de patience lors des longs échanges, obligeant Trevisan à commettre des erreurs. L’Italienne a eu beaucoup de problèmes avec son premier ballon en début de match.

A 4-1 en faveur de Stakusic, le vent s’est inversé. Trevisan a repris la tête et a commencé à dicter le rythme. La Canadienne a ralenti, a commencé à prendre de moins bonnes décisions, a raté des tirs et a eu du mal avec sa première balle.

Mais alors qu’elle menait 5-4, après avoir été breakée à deux reprises par l’Italienne, Stakusic a repris confiance, trouvant ses jolis centres et profitant des erreurs de Trevisan, notamment sur les coups droits. Elle a gagné le premier tour.

Stakusic a continué sur la même lancée au deuxième tour. Sans jamais forcer le jeu, elle a entraîné son adversaire vers des fautes directes. Breakée dès le premier match, l’adolescente a rendu la pareille à son adversaire de 30 ans quatre fois plutôt qu’une.

Le Canadien a dû travailler fort pour mettre fin au duel ; à 5-2, elle a raté quatre balles de match, avant de perdre le point. Au service par la suite, elle a finalement planté le dernier clou dans le cercueil de Trevisan.

Trevisan a commis 34 fautes directes dans le match, contre 20 pour Stakusic.



[ad_2]

Gn Ca sport

Back to top button