Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

Fin d’une époque : Réseau Contact met fin à ses activités

[ad_1]

C’est la fin d’une époque : le site de rencontres Réseau Contact cessera ses activités à la fin du mois. Malgré la concurrence de plus en plus rude sur le terrain, l’entreprise explique que ce n’est pas parce que les adhérents n’étaient pas là.

Les 115 000 membres de Réseau Contact ont reçu ces derniers jours un courriel les informant que le site fondé en 1996 cesserait ses activités le 30 novembre.




« Après plus de 25 ans d’existence, c’est avec le cœur lourd que nous devons annoncer la fermeture de Réseau Contact. Sachez que cette décision n’a pas été facile à prendre. C’est le résultat d’une réflexion qui a eu lieu à la suite de diverses circonstances indépendantes de notre volonté », précise l’entreprise sur son site internet, remerciant ses adhérents pour leur fidélité. « Et quelle fierté de voir les innombrables mariages, enfants et belles histoires d’amour sortir de notre plateforme ! » Elle ajoute.




Dans une déclaration écrite transmise à TVA Nouvelles, l’entreprise propriétaire de Réseau Contact, MDF commerce, explique que Réseau Contact (…) n’affichait aucunement des résultats décevants. Néanmoins, des investissements auraient été nécessaires, entre autres pour s’ajuster afin de se conformer aux nouvelles lois sur la vie privée au Canada relatives à la protection des renseignements personnels (par exemple le projet de loi 25 au Québec).




Pour l’animateur du podcast d’information numérique « Mon Carnet », Bruno Guglielminetti, cette fermeture n’a rien de surprenant. « Réseau Contact, ils se renouvellent et se réinventent encore. Je pense notamment qu’en 2016 où ils ont mené une opération de remise à neuf de leur présence, ils ont eu une candidature, sauf que la concurrence est rude dans ce domaine, et les Tinders de ce monde ont vraiment une grosse part du chemin. C’est un peu difficile de rivaliser avec les Américains», explique-t-il.



BÉATRICE ROY-BRUNET/24 HEURES/AGENCE QMI

La Loi modernisant les dispositions législatives en matière de protection des renseignements personnels dans le secteur privé (projet de loi 25) est-elle trop sévère ? Non, plutôt nécessaire, estime l’expert.

« Du point de vue du citoyen, c’est une bonne nouvelle et c’est une loi importante, car elle donne le pouvoir aux citoyens d’être rassurés sur la bonne gestion des informations qui les concernent dans les entreprises, mais « C’est sûr que pour les entreprises, c’est laborieux et nécessite des investissements en temps et en argent », explique M Guglielminetti.

Sur Réseau Contact, les membres ont en moyenne entre 50 et 55 ans, et plus de 70 % ont 40 ans et plus. Il est désormais impossible de souscrire, et ceux ayant souscrit un abonnement seront remboursés, assure l’entreprise.

De plus en plus de choix à rencontrer

Au-delà des applications bien connues comme Tinder ou Bumble par exemple, de plus en plus de groupes amateurs existent pour se rencontrer en 2023, d’abord en ligne, puis en personne.

C’est le cas du groupe Facebook Plein air & Célibataires, lancé en mai 2021. Déjà heureux de compter 500 membres en peu de temps, les administrateurs comptent désormais plus de 24 000 abonnés à travers la province.




Bénévoles, les membres organisent des activités extérieures qui permettent aux gens de se rencontrer et de créer des liens d’amitié, parfois plus.

C’est vraiment créé pour ceux qui recherchent des relations sérieuses, et ça marche. Un premier couple formé grâce au page a également eu un bébé ces derniers mois.

«C’est la possibilité de rencontrer des gens qui ont les mêmes intérêts que nous», explique une administratrice de Plein air & célibataires, Sophie Gougeon, qui a elle-même trouvé l’amour grâce à la page. « Nos membres sont des passionnés de plein air, des gens qui aiment la randonnée, le paddleboard en été, le ski et le camping. Lorsque nous souhaitons être en couple, nous recherchons souvent quelqu’un qui aime les mêmes choses que nous et nous souhaitons les partager avec notre proche. C’est la beauté de notre groupe », conclut-elle.




Capture d’écran Facebook : Sophie Gougeon

[ad_2]

Gn Ca local

Back to top button