Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

Féminicide à Brownsburg-Chatham : l’accusé aurait avoué son crime dans les minutes qui ont suivi

[ad_1]

L’homme de 78 ans accusé d’avoir tiré sur son voisin à Brownsburg-Chatham en 2020 aurait avoué son crime dans les minutes qui ont suivi la tragédie, après avoir exprimé au préalable son souhait de se débarrasser de la victime.
,pour une banale histoire de délimitation des terres.

• Lire aussi :

• Lire aussi :

• Lire aussi :

«Je l’ai tuée. Ça va passer sur le dos des chasseurs», aurait déclaré Howard Charles Kirby à sa voisine Julie Paquet, alors qu’il se trouvait dans le garage de cette dernière, sur Edina Road, peu après le drame.

La femme de 50 ans a témoigné jeudi matin au procès devant jury du septuagénaire qui se poursuivait au palais de justice de Saint-Jérôme.

Kirby fait face à une accusation du meurtre prémédité de sa voisine d’à côté, Bonnie-Lyn Finnigan, le 14 octobre 2020.

Bonnie-Lyn Finnigan, ici entourée de trois de ses cinq enfants. A gauche, sa fille Kelly Flynn et, à droite, ses filles Crystal Finnigan et Katie Flynn.

Avec l’aimable autorisation de la famille de la victime

Ce jour-là vers 14h15, la femme de 62 ans a été tuée par une décharge de fusil de calibre 12, a reconnu le tribunal.

Le projectile aurait causé plus de 140 trous dans son corps.

Des cassettes vidéo inquiétantes ont déjà été diffusées à l’attention des jurés. Dans celles-ci, on voit un individu tirer sur la victime.

ATTENTION, les images suivantes peuvent choquer certaines personnes.

Ces vidéos auraient été captées par des caméras de surveillance installées sur la maison de Mme Finnigan.

Cacher l’arme

Lorsque la victime a été découverte par un ami, allongée sur sa propriété, dans les secondes qui ont suivi le drame, Kirby a été aperçu quittant son domicile à toute vitesse, dans un véhicule de type pick-up.

Selon ce qui a été rapporté au tribunal, l’accusé s’est rendu chez son autre voisin, à environ 500 mètres du lieu du drame.

Cette dernière, Julie Paquet, l’aurait vu vider un chargeur d’arme à feu dans son garage. C’est alors qu’il lui fit cet aveu troublant.

« J’ai compris qu’il avait tué sa voisine, Bonnie », a témoigné Mme Paquet. J’étais surpris, en colère, qu’il me mette dans cette position. J’ai des valeurs. »

«C’est arrivé vite. Il est parti rapidement », a-t-elle poursuivi, même si Kirby aurait laissé l’arme derrière lui.

Pour une délimitation

Selon ce voisin, l’accusé aurait dans le passé verbalisé son aversion envers Mme Finnigan, « qu’il allait la tuer ».

« Il m’a dit que ça n’allait pas entre les deux, qu’ils étaient en procédure judiciaire, que ça concernait la délimitation du terrain », a-t-elle raconté. Qu’elle avait abattu des arbres à la frontière. »

Kirby lui aurait aussi dit que cette querelle lui coûtait cher, en honoraires d’avocat, qu’il aurait été « fatigué ».

Mme Paquet s’est ensuite rapidement rendue sur les lieux du crime pour alerter les autorités que l’arme du crime pourrait se trouver à l’intérieur de son garage.


Meurtre de Brownsburg-Chatham

Coffret de fusil et de guitare découverts par les autorités dans le garage d’un voisin à environ 500 mètres de la scène du crime.

Preuve photographique déposée

Le procès se poursuit toute la journée.

Avez-vous des informations à nous partager sur cette histoire ?

Écrivez-nous au ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.



[ad_2]

Gn Ca local

Back to top button