Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Santé

faut-il prescrire des médicaments contre la prise de poids ?

[ad_1]

Le pr Olivier Ziegler (à gauche) et Pr Dominique Deplanque. fcachelou

DÉBAT – Ce chiffre a doublé en cinquante ans : 17 % des Français souffrent aujourd’hui d’obésité. Les cliniciens et les pharmacologues ne sont pas d’accord sur les bénéfices d’une approche médicale.

P.r Olivier Ziegler, responsable du centre spécialisé obésité au CHRU de Nancy, professeur de nutrition à l’Université de Lorraine

Une nouvelle génération de médicaments dont l’usage est très réglementé et dont l’efficacité est reconnue

Ces dernières années, une nouvelle génération de médicaments (certains déjà utilisés contre le diabète) ont prouvé leur efficacité pour perdre du poids chez les personnes obèses. La balance bénéfice/risque est bien meilleure : perte de poids de 15 à 20 % et stabilisation du poids par la suite, effets secondaires maîtrisés, sans risque de dépression.

Il s’agit par exemple du sémaglutide (Wegovy), dont l’effet est reconnu par la Haute autorité de santé (HAS) qui recommande son remboursement si l’indice de masse corporelle est supérieur à 35 kg/m. Certains scandales passés incitent à la prudence, mais aujourd’hui, la situation est bien différente : sociétés savantes et autorités sanitaires approuvent le recours à ces traitements qui doivent être surveillés et encadrés.

Seul un spécialiste de l’obésité peut prescrire Wegovy dans le cadre d’un suivi avec une éducation thérapeutique (alimentation, hygiène de vie…) et une approche multiprofessionnelle. Des études internationales ont montré…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous en reste 69% à découvrir.

Vendredi noir

-70% sur l’abonnement numérique

Déjà inscrit? Se connecter

[ad_2]

Gn Ca health

Back to top button