Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

Exportation de véhicules volés : les députés exigent des comptes

[ad_1]

Les députés fédéraux examineront pendant plusieurs jours en commission le fléau de l’exportation de véhicules volés, compte tenu de l’ampleur du problème à l’échelle du pays.

« Il est grand temps que nous nous intéressions à cette question. Même chez moi, en région, je connais des gens qui se sont fait voler leur véhicule», a déclaré la députée Kristina Michaud, porte-parole du Bloc en matière de sécurité publique, en point de presse.

• Lire aussi – Vol de véhicules : une carte des points chauds partout au Québec

• Lire aussi : Près de 200 Québécois arrêtés en Ontario pour vol de voiture

• Lire aussi : Reconnu comme une passoire, le Port de Montréal a les mains liées malgré un arsenal sécuritaire

L’élu gaspésien a déposé lundi une motion pour aborder pendant six jours la question des vols d’automobiles au Comité permanent de la sécurité publique.

La motion a été adoptée à l’unanimité par les parlementaires, dont plusieurs ont témoigné des impacts de ce fléau dans leurs circonscriptions respectives.

Ces derniers veulent exiger des comptes de la part de l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC), chargée d’inspecter les marchandises au port de Montréal.

Un récent dossier de notre Bureau d’enquête révélait à quel point il était facile pour des criminels d’exporter ces véhicules sous le nez de l’Agence, principalement via le port de Montréal.


Exportation de véhicules volés : les députés exigent des comptes

Kristina Michaud, porte-parole du Bloc Québécois en matière de sécurité publique.

Capture d’écran de CPAC

Plusieurs députés siégeant à la commission ont demandé à visiter ses installations pour constater de leurs propres yeux comment les exportations y étaient contrôlées.

Écoutez la discussion quotidienne entre Félix Séguin, journaliste au Bureau d’enquête de Québecor au micro de
disponible en
ou dans
via la plateforme audio
:

«Il sera important d’aller dans les ports de Montréal et de Vancouver pour constater à quel point le nombre d’inspections est sérieux», a commenté le député néo-démocrate de la Colombie-Britannique, Peter Julian.

L’ASFC pourrait compter sur 5 employés pour contrôler plus de 580 000 conteneurs ayant quitté le port de Montréal l’an dernier, selon le syndicat des Douanes et de l’Immigration.

La députée bloquiste Kristina Michaud aimerait également entendre d’autres intervenants sur le sujet, dont le ministre de la Sécurité publique, Dominic LeBlanc.

Des constructeurs automobiles, des experts, des compagnies d’assurance ainsi qu’une escouade spéciale formée pour contrer les exportateurs de véhicules volés. pourrait également être appelé à témoigner.

Dane Lloyd, un conservateur, a également souligné la nécessité d’envisager des solutions technologiques pour protéger les Canadiens, ayant récemment été victimes d’un vol de véhicule.

« J’ai pu le récupérer grâce à un dispositif de localisation, mais malheureusement, il faut payer un abonnement pour y avoir accès », précise-t-il.

En moyenne, 43 Québécois se font voler leur véhicule par jour depuis le début de l’année, selon les chiffres de l’Association Équité, soit plus de 11 000 personnes.

Voir également:



[ad_2]

Fr- local

Back to top button