Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Science et technologie

Epic Games a reçu une offre de 150 millions de dollars pour Fortnite, mais l’a finalement refusée et voici pourquoi c’était une bonne décision

[ad_1]

La suite après cette annonce

Si l’engouement autour de Fortnite a visiblement diminué depuis son lancement en 2017, il n’en reste pas moins le Battle Royale le plus populaire et le plus joué encore aujourd’hui, notamment depuis le retour de la toute première carte sans construction. À une époque, Google a tout fait pour qu’Epic Games lance et monétise Fortnite sur sa boutique mais n’y est jamais parvenu…

Une offre de Google difficile à refuser

Juste avant sa sortie sur mobile, les créateurs de Fortnite ont reçu une offre difficile à refuser. Comme le confirme le procès entre Google et Epic Games, l’entreprise technologique offert 147 millions de dollars aux propriétaires du Battle Royale. En retour, ils souhaitaient uniquement que le jeu soit publié sur la boutique d’applications officielle d’Android. Il va sans dire que ce montant n’a pas suffi à convaincre les développeurs et éditeurs de ce qui est l’un des jeux vidéo les plus populaires de l’histoire. C’est pourquoi les deux sociétés sont désormais engagées dans une bataille juridique.

Google a utilisé tous les mécanismes à sa disposition pour tenter de convaincre Epic Games de lancer (et de monétiser) Fortnite via l’App Store, mais sans succès. Les responsables d’Android n’étaient pas d’accord avec les décisions d’Epic Games de contourner les conditions d’utilisation de son appareil et ont pris des mesures que la société a interprétées comme une violation des lois américaines sur la concurrence. En ce sens, la lecture est claire. Rejeter les 150 millions de dollars susmentionnés pourrait changer à jamais l’histoire des jeux vidéo – et des applications – sur les appareils mobiles.

Refuser 150 millions d’euros pour changer l’histoire du jeu vidéo

Si l’on s’en tient à des considérations purement financières, il semble qu’Epic Games ait pris une bonne décision. Le plan de Google prévoyait de lui verser 147 millions de dollars sur trois ans. Une somme qui n’aurait pas compensé ce qu’auraient perdu les parents de Fortnite par leur simple présence dans le magasin. En fait, la boutique Android prélève entre 15 et 30 % aux développeurs pour chaque transaction effectuée via ses systèmes. En ce sens, l’opération aurait commencé à être rentable pour Google (et déficitaire pour Epic) une fois que BR aurait levé entre 500 et 1 milliard de dollars sur cette plateforme. Pour vous donner une idée, avant sa première année sur iOS, le jeu était capable de générer les mêmes 500 millions de dollars de revenus (via Tour de capteurs).

Personne ne s’attendait à ce que les revenus de la version mobile de Fortnite soient aussi élevés, mais les dirigeants d’Android craignaient deux choses. Premièrement, ils ont estimé que l’absence de Fortnite dans l’App Store pourrait entraîner une réduction de 150 à 250 millions des revenus perçus par la boutique. Mais ils craignaient surtout que cette décision ne soit contagieuse. D’autres sociétés pourraient s’inspirer de la décision d’Epic Games, entraînant des pertes croissantes au fil des années. Si cette possibilité se confirmait, le manque à gagner passerait de 550 millions à 3,6 milliards de dollars.

On a fini le DLC Tales of Arise et c’est une grosse déception

Découvrez notre avis sur Tales of Arise Beyond the Dawn, extension disponible depuis le 10 novembre sur consoles PC, PlayStation et Xbox. Dans cette nouvelle incursion dans le monde de Dahna, notre groupe de héros devra faire face à de nouvelles menaces nées de la fusion des deux mondes.

[ad_2]

Gn Ca tech

Back to top button