Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

EN VIDÉO | Jeune homme violemment frappé au visage près de son école : quatre arrestations

[ad_1]

Un adolescent a été frappé à plusieurs reprises par un autre jeune près de l’école secondaire Mont-Bruno, mardi matin. Déjà, mercredi matin, quatre des jeunes impliqués dans l’affaire ont été interpellés, confirme la SPAL.

Ils feront face à plusieurs accusations, dont une agression armée.

• Lire aussi : Violences dans les écoles : les directions protègent leur image plutôt que les enseignants, malgré la « tolérance zéro »

Sur la vidéo transmise à TVA Nouvelles, on peut voir une foule de six adolescents l’entourer, une scène qui se déroule à Saint-Bruno-de-Montarville, en Montérégie.

Il semble y avoir une discussion. Le jeune visé se met à genoux devant ceux qui semblent l’intimider, il reçoit trois coups de poing très violents au visage.

Tout a commencé par une malheureuse collision dans le bus. L’étudiante frappée était accusée d’avoir tenté de retirer le hijab d’une jeune femme musulmane, ce qui est faux.

L’agresseur a alors voulu venger la jeune fille.

La victime est un jeune très anxieux de quatrième secondaire. Il était de retour en classe mercredi, au lendemain de l’attaque.


EN VIDÉO | Jeune homme violemment frappé au visage près de son école : quatre arrestations

Il a subi une blessure à la mâchoire, a perdu une dent et en a presque perdu une autre. Il souffre également de séquelles psychologiques.

À la lumière de ces images, la police de Longueuil a confirmé à TVA Nouvelles qu’une enquête avait été ouverte. De son côté, la direction confirme avoir renforcé la surveillance et le contrôle au sein de l’école.

Les jeunes concernés seraient en troisième et cinquième secondaire.


EN VIDÉO | Jeune homme violemment frappé au visage près de son école : quatre arrestations

L’agresseur, un étudiant de 16 ans, a été suspendu par l’école. Son travail scolaire est renvoyé à la maison et il doit effectuer des travaux supplémentaires pour l’amener à réfléchir à la situation. Il a également été interpellé, comme trois autres jeunes présents.

Selon le directeur de l’école, Robert d’Aquilla, il y a une bonne collaboration avec les parents concernés.



[ad_2]

Fr- local

Back to top button