Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

Emporté par une tempête : l’enseigne d’un commerce retrouvée à 800 km

[ad_1]

Un garçon de huit ans découverte le mois dernier sur une plage de Chandler, en Gaspésie, la marque Confiturerie Tigidou de l’Île d’Orléans qui a été emporté par la violente tempête qui a frappé le Québec en décembre dernier.

Transportée par le fleuve Saint-Laurent pendant près de neuf mois, cette affiche a fait un long voyage d’environ 800 kilomètres, selon les intempéries, avant d’être retrouvée par Thalia Binot et son fils Alec en septembre.


Vincent Paris, président de la Confiture Tigidou de l'Île d'Orléans, à gauche, et Jean-Marie Binot, résident de Lac-Beauport avec l'enseigne de la confiture trouvée par le petit-fils de M. Binot à Chandler en Gaspésie en septembre.

Itinéraire approximatif parcouru par la marque

Mmoi Binot réussit à déchiffrer l’inscription sur l’affiche qui avait été quelque peu endommagée au cours de son voyage.

Le président de la confiturerie, Vincent Paris, a eu une sacrée surprise lorsque le bon Samaritain lui a annoncé la nouvelle.

« J’étais vraiment content parce que c’est plus qu’une marque. Quand nous avons commencé il y a dix ans, nous ne donnions pas grand-chose de notre peau. Cette enseigne est véritablement le symbole de notre ténacité et d’avoir cru en nos rêves », explique celui qui a fondé la fabrique de confitures en 2013.


Vincent Paris, président de la Confiture Tigidou de l'Île d'Orléans, à gauche, et Jean-Marie Binot, résident de Lac-Beauport avec l'enseigne de la confiture trouvée par le petit-fils de M. Binot à Chandler en Gaspésie en septembre.

Enseigne originale de la Confiture Tigidou avant qu’elle ne soit emportée par la tempête de décembre.

Photo Geneviève Lesieur

L’aventure immortalisée

Quelque temps après la découverte, c’est le grand-père du jeune Alec, Jean-Marie Binot, qui s’est chargé de faire l’aller-retour depuis Lac-Beauport afin de remettre en mains propres l’enseigne à Vincent Paris.

« La marque a parcouru un long chemin et c’est vraiment impressionnant. Il aurait pu finir ailleurs ou être fragmenté, mais il est toujours là et j’étais heureux de pouvoir le restituer à son propriétaire », raconte-t-il.

Maintenant que son enseigne est de retour chez lui, le maître confiturier envisage de l’exposer à l’intérieur du magasin pour raconter aux visiteurs cette aventure unique.

« C’est important d’expliquer aux gens toute l’histoire derrière cette enseigne, pour qu’elle soit exposée dans le magasin et cette fois on fera en sorte qu’elle ne bouge plus », explique M. Paris.

L’histoire se répète

En 2020, une affiche appartenant au camping Au jardin de mon père de La Baie au Saguenay a été retrouvée sur une plage de Percé, en Gaspésie.

Lors de la crue historique de 1996, le débordement de la Rivière-à-Mars a causé de lourds dégâts au camping.

L’hypothèse la plus plausible est que le panneau ait été amené par voie d’eau jusqu’en Gaspésie, un trajet d’un peu plus de 650 kilomètres qui aurait donc pris 24 ans.

Avez-vous des informations à nous partager sur cette histoire ?

Écrivez-nous au ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.



[ad_2]

Fr- local

Back to top button