Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

Éloge de la bibliothèque papier

[ad_1]

A Auray (Morbihan), m’apprend Le télégramme, animateur, affecté au service jeunesse de la ville, occupe le poste officiel de « bavardeur ». A midi, pendant les récréations, il vient régulièrement « discuter » avec les élèves des trois écoles publiques, au moins une fois par semaine, cet exercice étant appelé « bibliothèque papier ». Dès son arrivée, les élèves se précipitent vers lui (« Ouais ! C’est la bibliothèque papier ! ») pour expliquer leurs inquiétudes, leurs conflits avec l’un ou l’autre, voire des problèmes de harcèlement. « Les élèves me parlent quand ça ne va pas, mais aussi quand ça va biendit le bavard. Je règle une dispute entre amis. J’écoute un enfant se faire intimider par d’autres. Je conseille un garçon qui parle de ses difficultés à jouer avec les filles. » Les étudiants adorent ça. Et c’est incroyablement efficace. En lisant cet article, je me dis que, si le bavard d’Auray a encore un peu de temps libre, il pourrait utilement s’inviter à l’Assemblée nationale, dans une période comme celle que nous vivons, chargée d’électricité, où tout le monde se chamaille avec tout le monde et personne n’écoute personne. Je me demande si, parlant avec tout le monde, prenant tout son temps, comme dans les écoles d’Auray, il ne pourrait pas calmer le jeu, désamorcer les conflits et les bagarres de cour de récréation. En bref : installer une bibliothèque papier parmi les députés. Eh bien, après, il pourrait aller sur le terrain, en Israël et à Gaza. Qui sait ?

[ad_2]
Fr1

Back to top button