Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Entreprise

Elle a été trompée par un membre de sa famille et a dû déclarer faillite à 21 ans.

[ad_1]

Les jeunes Québécois sont de plus en plus représentés dans les procédures d’insolvabilité au Québec. Notre Bureau d’Enquête et le spectacle je rencontré plusieurs jeunes qui ont fait faillite avant même d’avoir 25 ans.

DETTE TOTALE : 20 750 $

  • NOM : Noémie Paradis
  • ÂGE : 21 ans
  • VILLE :Terrebonne
  • LA FAILLITE : mars 2023
  • CAUSE : trompé par un proche

Gruik

Noémie Paradis n’aurait jamais pu se douter qu’une personne de sa famille qui lui était très chère et avec qui elle avait cosigné un bail ne paierait pas le loyer, comme elle s’était engagée à le faire.

« Elle m’a dit : ‘ne t’inquiète pas, je vais payer, tout ira bien’ », raconte la jeune femme de 21 ans.

Elle fut donc très surprise lorsqu’un huissier se présenta un jour à son appartement, l’informant d’un important solde impayé sur le loyer et lui annonçant qu’elle devait l’expulser.

« À l’époque, j’ai beaucoup pleuré, mais ensuite (il y a eu) beaucoup de colère qui est apparue. »

« Une certaine anxiété aussi parce que c’est beaucoup d’argent (qui était dû) », raconte aujourd’hui la jeune femme qui étudie au cégep à temps plein et travaille à temps partiel.

Comment rembourser plus de 20 000 $ quand on a soi-même peu de revenus ? Après avoir discuté avec un syndic, elle a conclu que la meilleure façon était de déclarer faillite.

« On m’a conseillé de déclarer faillite car de toute façon la personne qui m’avait trompée n’allait pas me donner d’argent, puisqu’elle a des difficultés avec ses propres paiements… » explique-t-elle.

Naïveté

Avec le recul, Noémie Paradis se sent bien naïve de ne pas avoir posé plus de questions ni procédé à plus de contrôles sur le paiement du loyer.

« En y réfléchissant, étant sorti de cette situation, je me dis : voyons, ça n’a pas tellement de sens. On profite de la gentillesse des gens ! se lamente-t-elle.

S’il y a une chose que Noémie Paradis a appris de cette expérience, c’est qu’il faut savoir dire non parfois, même à ceux qu’on aime.

« À bien y penser, inscrire mon nom sur un bail n’aurait jamais dû arriver. J’aurais dû dire non. Mais en même temps, je faisais aveuglément confiance à cette personne. Comme c’est quelqu’un qui est proche de moi, je l’ai moins vu venir », résume-t-elle.

Avez-vous des informations à nous partager sur cette histoire ?

Écrivez-nous au ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Voir également:

[ad_2]

Gn Ca bus

Back to top button