Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles canadiennes

ÉDITORIAL : Le soutien canadien au Hamas est méprisable

[ad_1]

Contenu de l’article

Les manifestations et déclarations de soutien au Hamas au Canada sont méprisables, mais pas surprenantes.

Contenu de l’article

Célébrer le meurtre et l’enlèvement de civils israéliens innocents par le Hamas – classé organisation terroriste par le Canada depuis 2002 – est immoral.

Contenu de l’article

Il n’y a aucune « nuance » à propos du Hamas, aucun « contexte » dans lequel ses atrocités puissent être justifiées.

L’une des sources de soutien au Hamas au Canada est le fruit empoisonné de décennies de rhétorique anti-israélienne et antisémite à peine déguisée qui a trouvé un foyer intellectuel dans de nombreuses universités dites « progressistes » du Canada.

Le mouvement anti-israélien Boycott, Désinvestissement et Sanctions, dénoncé par le Parlement canadien pour avoir favorisé « la diabolisation et la délégitimation de l’État d’Israël », a prospéré au Canada parmi de nombreux soi-disant intellectuels.

Idem pour le mouvement international « Semaine de l’apartheid israélien », né à l’Université de Toronto et que le premier ministre Justin Trudeau a dénoncé à juste titre, aux côtés du BDS, pour avoir imposé à Israël « des normes totalement différentes de celles de tout autre pays au monde ».

Contenu de l’article

Un rapport publié l’année dernière par le Dr Ayelet Kuper, une descendante de survivants de l’Holocauste, nommée par l’Université de Toronto pour enquêter sur l’antisémitisme au sein de la faculté de médecine de l’université après une série d’incidents, a révélé des exemples choquants de haine envers les Juifs.

Dans son étude intitulée « Réflexions sur la lutte contre l’antisémitisme dans une faculté de médecine canadienne » publiée dans la Revue canadienne d’éducation médicale, Kuper a écrit :

« J’ai personnellement vécu de nombreux cas d’antisémitisme, notamment lorsqu’on m’a dit que tous les Juifs sont des menteurs ; que les Juifs mentent pour contrôler l’université, la faculté ou le monde, pour opprimer ou blesser les autres, et/ou pour d’autres formes de gain ; et que l’antisémitisme ne peut pas exister parce que tout ce que disent les Juifs est des mensonges, y compris toute affirmation selon laquelle ils auraient été victimes de discrimination…

« Plus spécifiquement, j’ai fait l’expérience de la stratégie désormais courante parmi ceux… qui ont fait… des déclarations antisémites consistant à dire que tout Juif qui les dénonce est simplement raciste et ment pour opprimer les Palestiniens. »

Sur ce point, soyons parfaitement clairs.

Manifester en faveur d’un État palestinien n’est pas antisémite.

Manifester contre le traitement réservé par Israël aux Palestiniens à Gaza et en Cisjordanie n’est pas antisémite ; en fait, certaines des critiques les plus sévères viennent d’Israël.

Mais ce qui est antisémite, c’est la célébration du Hamas.

Partagez cet article sur votre réseau social

[ad_2]

En LOcal

Back to top button