Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Sport

Dur retour sur Terre pour Norlinder

[ad_1]

Jean-François Houle s’apprêtait à terminer son point de presse à la fin de l’entraînement matinal du Rocket de Laval, mercredi dernier, à la Place Bell, avant que son collègue Anthony Marcotte ne lui pose une question difficile.

Sachant qu’il a repris ses mauvaises habitudes, croyez-vous que Norlinder puisse retrouver le niveau de jeu dont il a fait preuve au camp d’entraînement ?

Souriant, Houle ne s’était pas éloigné.

« Absolument », a déclaré le pilote du club scolaire.

Mais il a ensuite appelé un chat un chat. Norlinder a énormément lutté lors du dernier match du Rocket, le samedi 4 novembre, contre les Marlies de Toronto, terminant sa soirée de travail à -4.

« Je n’ai pas aimé son dernier match », a-t-il déclaré. Il n’était pas impliqué. Il a perdu plusieurs batailles. C’est lui qui tient le bâton. Il a les opportunités. C’est à lui de se relever.

Ce n’est pas dimanche après-midi à Winnipeg qu’il récupérera, car Norlinder sera retranché face aux Moose du Manitoba, comme l’a rapporté pour la première fois son collègue Marcotte.

Un retour sur Terre difficile pour le Suédois qui était passé tout près de décrocher un poste chez les Canadiens en octobre.

Après 10 matchs, le défenseur de 23 ans affiche le pire différentiel de la Ligue américaine, -13. Malgré le temps de jeu en avantage numérique, il a été limité à un but et une passe.

Norlinder a connu de bons moments où il a soutenu l’attaque avec confiance, mais tout comme Logan Mailloux, il a également fait mauvaise figure en zone défensive à certaines occasions.

Lorsque Norlinder est revenu du camp d’entraînement des Canadiens, Houle avait identifié la cohérence comme le domaine à améliorer.

« Nous sommes super heureux pour lui qu’il ait fait un bon camp. Nous espérons que cela sera transposé ici à Laval. Il doit avoir de la cohérence. Il ne peut pas faire deux bons matchs et en jouer quatre mauvais. Il faut que ce soit six matchs consécutifs qui soient solides », a-t-il précisé.

Avec plusieurs recrues et de nouveaux visages dans son alignement cette année, le Rocket souffre de son manque d’expérience en ce début de saison. L’équipe de Laval occupe le septième et dernier rang de la section Nord avec une fiche de 2-7-1.



[ad_2]

Gn Ca sport

Back to top button